Danakil en tournée
06/10/17 au 16/12/17
Yaniss Odua en tournée
30/09/17 au 16/12/17
JAHNERATION
24/03/18 - PARIS

Trianon

Danakil & ODG - Interview croisée Danakil & ODG - Interview croisée
23/11/17 - Auteur(s) : Propos recueillis par Ju-Lion ; Photos : On The Roots & DR

Voilà une collaboration qu'on n'avait pas vu venir ! Le reggae français de Danakil revu et corrigé par le duo de producteurs dub/digital OnDubGround. L'album La rue raisonne a droit à une deuxième vie après être passé entre les machines d'ODG. On se devait d'en savoir plus sur cette rencontre aussi improbable que sensée. Les deux formations ont répondu à nos questions dans un interview croisé exclusif. Olo et Art-X rencontrent Mathieu, saxophoniste et manager de Danakil, pour nous conter la genèse et la construction du projet Danakil Meets Ondubground.

Reggae.fr : Qui le premier a eu l'idée de cette rencontre et quelle a été la réaction de l'autre ?

Mathieu Danakil : L’idée est venue de nous ! Depuis la sortie de notre album Echos du temps en 2011, on donne une existence dub à nos projets. On a croisé ODG plusieurs fois et on suit beaucoup leurs sorties, ainsi que les interventions d’Olo et Art-X dans pas mal de projets qui nous plaisent beaucoup. Pour nous, ODG représente un des collectifs les plus actifs depuis un moment, avec un niveau de qualité de productions assez incroyable. On s’est donc permis de leur passer un petit coup de téléphone… Vous connaissez la suite !
OnDubGround : Mathieu nous a appelés en début d'année pour nous proposer ce projet. On était assez dubitatifs au début car l'univers Danakil est assez loin du nôtre mais ils nous ont fait confiance et nous ont donné carte blanche sur les remixes. On a pu s'exprimer comme on le voulait et on a pris beaucoup de plaisir à composer autour des très bons morceaux originaux.



Comment s'est faite la collaboration ? Y a-t-il eu des allers-retours entre les deux formations et peut-être des désaccords sur certains points ?
Mathieu Danakil : Mega carte blanche ! On a échangé sur certains morceaux, pour choisir les MCs etc… Mais 90% du boulot a été fait par ODG, en toute autonomie. On ne voulait pas les contraindre, on voulait vraiment qu’ils fassent leurs remixes à la sauce ODG qu’on apprécie tant.
OnDubGround : Les Danakil nous ont fait entièrement confiance et on les remercie ! Composer à deux nécessite déjà quelques compromis et plus on est nombreux, plus c'est compliqué. Cela étant dit ils nous ont fait part de quelques remarques qui ont été bénéfiques au projet.

OnDubGround est un duo. Quels ont été les rôles de chaque membre de la formation dans l'élaboration des remixes ?
Art-X : J'ai commencé par maquetter quasiment tout l'album pour lancer le projet, pour y voir plus clair, puis Olo a pris le relais avec un regard neuf en y ajoutant sa touche, en mixant les morceaux. Les tracks ont fait quelques allers-retours entre nos home studios respectifs avant d'en arriver au produit final.



Quel est le dénominateur commun de Danakil et Ondubground ?
Mathieu Danakil : Même si pour certains il y a un fossé abyssal entre du reggae français et du dub type Dub Station en termes de public, la réalité est sûrement moins prononcée que ça. Dans l’équipe Danakil on écoute beaucoup de dub, sous toutes ses formes. On est très attentifs à l’évolution des process de production, l’émergence de la MAO, à l’utilisation des machines etc... On le ressent d’ailleurs dans notre dernier album La rue raisonne. ODG est capable d’aller aussi bien vers des esthétiques très roots à la King Tubby’s, avec de gros riffs de mélodica, que vers des instrumentations trap ou dubstep. On aime cet éclectisme, on partage cette vibe d’aller chercher le meilleur dans tous les styles, sans se mettre de barrières…
OnDubGround : Avec Danakil on a depuis toujours partagé des scènes, on s'est souvent retrouvés sur la même programmation d'un festival ou d'une soirée et on s'est rendus compte qu'une partie du public était sensible à nos deux univers. On appartient à peu près à la même génération de musiciens qui ont voulu propager la musique jamaïcaine, évidemment chacun à sa manière, mais comme on dit : reggae is dub, dub is reggae !

Justement, le reggae digital et le reggae français sont deux milieux relativement éloignés, notamment au niveau des publics... Comment pensez-vous que vos publics respectifs vont réagir à cette collaboration ?
Mathieu Danakil : Je trouve ce postulat de moins en moins vrai. Quand on bouge en dub corner maintenant, on se rend compte que le public est bien plus varié et ouvert qu’il y a dix ans. On a partagé l’affiche avec ODG au dernier No Logo Festival et quand nous sommes sortis de scène on est allés voir jouer les copains au Dub Corner. On s’est mangés un gros forward en direct live quand ils ont balancé le remix de Back Again. Perso, je flippais un peu des réactions… Mais au final, ça a été super bien accueilli ! Côté public Danakil, on est conscients que certains peuvent ne pas vraiment comprendre ce genre de collaboration et d’évolution dans notre musique. Mais pour l’instant les retours sont super positifs !
OnDubGround : De notre côté on pensait que ce projet de collaboration n'allait pas plaire à une partie de notre public qui n'est pas forcément sensible au reggae français. Mais comme les Danakil nous ont laissé carte blanche on a rapidement changé d'avis quand on a commencé à remixer l'album et à s’approprier les morceaux. Au final on a l'impression que tout le monde s'y retrouve.

Voyez-vous dans cette collaboration un moyen de toucher d'autres publics ?
Mathieu Danakil : Pour moi c’est surtout l’occasion de rester connecté avec notre temps. On apprécie ce dub « musclé », electro-trapisant, et avant tout, on se fait plaisir, par pur égoïsme ! Après si cela peut nous ouvrir sur un public différent, alors tant mieux. On est quand même sur une passerelle reggae-dub, ce sont des styles hyper proches, ce n’est pas comme si on arrivait avec un album remix death metal (rires).
OnDubGround : Comme le dit Mathieu, cette collaboration était avant tout un plaisir musical avant d'être un moyen de communication. Cela étant dit, la rencontre avec Danakil est pour nous une aubaine, elle nous permet de faire écouter notre musique à un public qui ne nous connaît pas.



Comment s'est fait le choix des nouveaux MCs invités ?

Mathieu Danakil : On a échangé entre nous ! Selon les possibilités qui s’offraient à nous… Les connivences d’ODG et celles de Danakil, et surtout, en fonction de comment Art-X et Olo appréhendaient chaque morceau. Certains se prêtaient à des interventions de MC extérieur, d’autres non.
OnDubGround : Oui, on a tous fait des propositions de collaborations et on s'est rapidement mis d'accord, on partage les mêmes envies, les mêmes goûts musicaux. De notre côté on a voulu mettre en avant les talentueux MCs et amis de notre ville, Tours, à savoir Green Cross, Miscellaneous et Adam Paris.

Comment avez-vous choisi les morceaux qui allaient accueillir des MCs et ceux simplement remixés ou déclinés en instrumentaux ?

OnDubGround : On a commencé par choisir dans La rue raisonne les passages chantés qui nous intéressaient le plus et on a composé autour (Echo système, Paris la nuit, Lumière de la mémoire…). Pour les autres morceaux ça s'est fait au fur et à mesure de la composition. Plus on apportait des idées mélodiques ou des samples, moins il y avait de place pour des voix et inversement. En tout cas on voulait qu'il y ait de tout dans cet album, des morceaux chantés et des instrumentaux.



Quels ont été les morceaux les plus faciles et les plus compliqués à revisiter ?
OnDubGround : Il n'y avait pas vraiment de morceaux plus difficiles à remixer que d'autres. Ce qui était compliqué était de rester créatif sur treize tracks. Mais on a pris le temps qu'il fallait pour aborder chaque titre avec la même énergie. On n'a pas hésité à faire des changements radicaux dans nos compos quand il le fallait.

Comment l'équipe Danakil a-t-elle réagi aux premières écoutes ?

Mathieu DanakilOn s’attendait à un aussi bon résultat car on connaît les qualités d’Olo et Art-X. Après, on ne pensait pas qu’ils iraient aussi loin… Il y a un paquet de pépites pour nous sur cet opus. On apprécie tous, particulièrement, le remix de Papillons, qui est complètement barré, avec un beat et des claviers bien lunaires ! Gros kiff ! Les remixes en feat avec Patrice, Jamalski, Green Cross sont aussi dans notre top playlist ! Difficile de choisir en fait… L’album s’écoute d’un trait… Il est super équilibré.

Manjul s'occupe habituellement des dubs des albums de Danakil. A-t-il joué un rôle dans celui-ci ?
Mathieu DanakilNon pas dans celui-là ! Mais ce n’est pas dit que Manjul ne revisite pas lui aussi La rue raisonne à sa manière... En ce moment il tourne avec nous et il est donc un peu éloigné de son studio Humble Ark. Chaque saison a sa raison a-t-il l’habitude de nous dire ! Time will tell !



Quels sont respectivement vos artistes ou producteurs de dub favoris et vos artistes reggae français préférés ?
Mathieu Danakil : Héhé. Citer ODG va nous faire passer pour des faux-culs mais qu’importe, on ne les aurait pas contactés si ce n’était pas le cas. Mungo’s Hi Fi aussi, on court mettre la tête dans le caisson quand on partage un festival avec eux… Après on aime aussi les live bands comme High Tone, Zenzile, Improvisators Dub, qu’on écoutait beaucoup quand on était encore au bahut.
OnDubGround : On a commencé à écouter du reggae en faisant le chemin inverse : on a d'abord découvert les groupes de dub français dans les années 2000 puis on s'est intéressés au dub jamaïcain et anglais avant de se plonger dans le reggae roots. Du coup on est plus sensibles au patois jamaïcain qu'à la langue française dans ce style. Et en France il n'y en a pas beaucoup mais on peut citer Rod Anton, Joe Pilgrim, et en groupe The Ligerians ou The Homegrown Band.

Peut-on envisager une collaboration en live ?
Mathieu Danakil : Ce n’est pas qu’on peut… c’est qu’on doit !
OnDubGround : On a déjà eu l'occasion de collaborer en live en octobre dernier et c'était franchement lourd ! Le public et nous tous sur scène avons pris un pied monstrueux, c'est à refaire !

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

3.7/5 (3 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Danakil

Le reggae est une musique universelle et Danakil en est, depuis plus de dix ans, ...
01/01/14 - Reggae français

Danakil & Patrice & ODG - Parisian Dub

Patrice et Balik visitent Paris by night en skate accompagnés par une meute de ...
05/12/17 - Clip

Danakil meets ODG - Echosysdub

Les Danakil ont eu la bonne idée de faire remixer leur album La rue ...
27/09/17 - Clip

Reggae Radio