Biga Ranx - Interview Sunset Cassette Biga Ranx - Interview Sunset Cassette
19/06/20 - Auteur(s) : Propos recueillis par LN et Adrien

Biga Ranx a du génie ! On le savait déjà me direz-vous mais son nouvel album Sunset Cassette confirme sa versalité et son talent. L'envie était irrésistible de lui poser quelques questions sur l'élaboration de ce projet plus qu'original qui sort aujourd'hui chez Wagram.


Reggae.fr : On a eu la chance de découvrir ton prochain album Sunset Cassette un peu en avance et on a pris une énorme claque, peux-tu nous en parler un peu, nous raconter comment il a été conçu, et expliquer à nos lecteurs ce qu’on va y retrouver ?
Biga Ranx : Tout d’abord merci à Reggae.Fr de me permettre de parler de mon nouvel album. Sunset Cassette est dans la ligné de 1988. Il a été conçu de façon spontanée et DIY. On y retrouve tout ce qui me passait par la tête à ce moment là. Vous pourrez entendre un mélange de Lo-Fi, de Vapor Dub, quelques titres en français et d'autres en patwa. De la craie et du posca sur les visuels, des images de vieux caméscopes dans les clips ainsi qu'un clin d'oeil aux vieux jeux vidéo de notre enfance avec un skateur rasta; le jeu qu'on aurait tous voulu avoir petit.


Comment as-tu travaillé sur cet album ?
Je fait mes morceaux à l'instinct suivant la spontanéité de mes idées. J'enregistre ce qui me fait rêver sur le moment, souvent seul et ensuite il m'arrive de peaufiner ça entouré de mon crew. Je pose le squelette du morceau et parfois je l'assaisonne de la vision d'autres artistes. Je peux garder un sample, un élément rythmique, une piste d'instrument, ou bien tout simplement des mots que j'entends. Pour Sunset Cassette j'ai réalisé le son avec un bon camarade nommé Lil'Slow mais pas que, Blundetto, OBF, Sumac Dub, Sr Wilson, Dada Moscow ont participé pour ne citer qu'eux.

Pourquoi as-tu choisi le morceau Sunset Cassette pour donner son titre à l'album ?

Je trouve que le terme définit bien l'univers que je défends. La sonorité de ces 2 mots me plait. Il y a un coté Lo-fi et tropical que j'affectionne beaucoup. J’ai d'ailleurs découvert le son grâce aux tapes. J’ai commencé mon aventure musicale en faisant des mixtapes que j’échangeais contre de la… salade. Sur Sunset Cassette on a re-passé pas mal de morceaux dans un magnéto 4 pistes cassette pour donner cette esthétique particulière. C'est Ste Teuga qui m'a suggérée ce titre et je l'ai gardé.



Avec la team Brigante vous avez créé le vapor dub représenté à merveille sur ton nouvel opus avec des titres comme Regarde-moi, Ova, Les Poches où même Aubepines où tu invites Pupajim dans ton univers ; peux-tu nous décrire un peu ce qu’est le Vapor dub et comment vous en êtes arrivés à ces sonorités uniques ?
C'est une approche plus personnelle et proche de l'environnement qui nous entoure. Les accords, les techniques de production et les thèmes abordés ne sont pas les mêmes que dans le dub "classique". Il y a une recherche poétique et mélancolique dans les sonorités, le rythme est ralenti, l'instru est minimaliste. La voix est très effectisée pour donner une esthétique nuageuse et planante. L'image quant à elle se veut 90's, Lo-fi, Vaporwave etc.. C'est grossièrement la branche cloud du Dub. Je suis ravi de voir que cette discipline est pratiquée aujourd'hui un peu partout et j'ai projet de compiler des artistes qui en font.

Comment s'est passée la collaboration avec Pupajim ?
On avait déjà collaboré pour un morceau d’Atili Subterranean Exodus. Je l'ai contacté pour Sunset Cassette et il a répondu présent. J'étais ravi de l'avoir sur le projet. Il y a un côté Berlin sur ce morceau. On a réalisé l'instru et l'enregistrement de ma voix à Paris. On a beaucoup utilisé le 4 pistes cassettes sur ce tune d'ailleurs. J'en profite pour lui passer mon plus sincère large up.


Peux-tu nous raconter comment s'est faite la collaboration avec Obf et Sir Wilson sur My Driver ?
J’étais chez Rico avec Sr Wilson et sa copine Belen Natali. On était en train de faire une mixtape d'instrus, Rico est parti sur un raw dub à la OBF et Wilson a commencé à chanter ce hook "Jah Jah ah mi drivaaa". On a tripé la dessus. Rico a gardé une version OBF pour son album et moi j'ai décidé de ré-enregistrer et de remanier l'instru avec Lil Slow. Blundetto a également ajouté des éléments notamment une flûte qu'on entend sur ma version. Dizziness Design a réalisé le clip du jeu vidéo. C'est d'ailleurs un des premiers single que j'ai mis sur la route.

Peux-tu nous présenter Lil Slow qui apparaît en feat. sur 3 morceaux de l'album ?
C'est un artiste lyonnais qui a fait ses armes dans un studio du 91 "Les murs du son". Il a beaucoup bossé sur des projets de musique urbaine, ce qui a été très formateur pour lui. La première fois que je l'ai rencontré c'était pendant le tournage du clip de My Face. Il nous avait envoyé les maquettes de son projet Damé qu'il a réalisé avec Belkis From The Block. On a tout de suite accroché artistiquement et humainement. Par la suite on a réalisé beaucoup de morceaux. On partage tous les deux une vision très proche de la musique, on compose sur l’OP1 en essayant souvent de repasser le son dans toutes sortes de machines analogiques. Pendant une session studio, je lui donné son blaze Lil Slow. Aujourd'hui je l'appel King Slow car c'est vraiment un mec au talent certain. Big up ma gunski.


Qui est l'enfant sur la photo incluse sur la cover de Sunset Cassette ?
Un ange.

Il y a un autre album sorti récemment auquel tu as participé, Smockaz de Big Red, peux-tu nous parler de cette collaboration de longue date, nous dire comment tu t’es impliqué dans ce projet ?

J'ai réalisé son album Vapor chez moi à Tours. Il est resté un an dans la ville avec nous. J'écoutais beaucoup son album Big Redemption quand j'étais au foyer et me retrouver à devoir bosser sur son skeud des années plus tard a eu une symbolique très forte pour moi. On a fait Smockaz à Paris au Studio Zarma. De belles choses en sont sorties. Lil Slow a fait pas mal d'instrus pour le projet et a réalisé le mix.

Que ce soit dans le son, les clips où les artworks on sent ton amour pour les 90’s, p
eux-tu nous l’expliquer ?
Je suis un enfant des années 90 et c'est surement pour ça que j'affectionne autant cette période. Je trouve qu'il y avait quelque chose de très fort artistiquement à cette époque en termes de cinéma, mode, musique etc.. . Je ne cherche pas à vivre dans le passé mais plutôt à piocher ce qui se fait de mieux à travers les références de ces années là.

Tu écoutes quoi en ce moment ?

J'écoute pas mal de beat tape et de chansons françaises. Aussi je m'intéresse à ce qui se fait dans le dub et je ponce des mixtapes de Memphis Rap.

La communauté reggae s’apprête à vivre un été très particulier sans festivals,
concerts ni sound systems, peux-tu nous décrire ton point de vue à ce sujet, comment tu le vis toi ?
C'est triste comme situation. Les gens ont besoin de se rassembler et de se divertir en groupe. Je prie pour que tout rentre dans l'ordre, qu'on puisse à nouveau apprécier de la musique amplifiée et des spectacles vivant qui nous sortent de notre quotidien. Depuis que j'ai commencé à faire de la musique je n'ai jamais passé autant de temps sans faire de dates. Je ne me fais pas de soucis pour autant car je pense qu'on ne peut pas vivre sans ça.

Merci

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.6/5 (17 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Biga Ranx

MC français aux influences multiples, Biga*Ranx débute dans le milieu reggae dès l’âge de 13 ans.

...

15/08/11 - Roots
Biga Ranx 'Regarde-moi'

Biga Ranx vient de sortir son nouvel album Sunset Cassette. Il en profite pour ...
23/06/20 - Clip

Biga Ranx ou la dictature du bonheur

Génial ou un peu barré, certainement les deux, mais une chose est sûre, Biga ...
17/01/20 - Clip

Reggae Radio