Uman - Quelle Vie
chronique Reggae français 0

Uman - Quelle Vie

C’est l’un des lyricistes les plus talentueux de la scène reggae francophone qui nous revient avec un opus au titre prometteur et programmatique : Quelle Vie.

Uman et sa prose poétique nous avaient manqué. Le chanteur belge débute ce quatrième album studio avec Prince de la ville, un petit retour en arrière sur ses débuts, son premier spliff en écoutant Bob, ses premières sensations…



Est-ce qu’on en parle ou pas ?, le second titre de l’album est le second single que le public a découvert en 2020 (sorti après l’excellent et prophétique Ce jour viendra). Le morceau est également une sacrée réussite, écrit avec finesse et délicatesse, usant et abusant de métaphores savoureuses, qui n’ont rien à envier à ce que la chanson française fait de mieux. Le bonheur auditif peut ainsi se limiter à quelques rimes bien senties chantées avec mélodie, et nos âmes de mélomanes pourront être sauvées de la médiocrité musicale ambiante. Ouf ! Il ne faut pas désespérer.



Soutenu par les productions impeccables de Bost&Bim (désormais drivé par Bost en solo depuis le décès de Bim / RIP Jérémy) avec qui le chanteur belge collabore depuis plusieurs années, l’album Quelle Vie est composé de 12 titres dont quatre duos (deux posées avec la délicieuse chanteuse bruxelloise Yema, un dub avec Camille Murray (un pseudo de Bost), un autre dub feat Laurent Masta).



La collaboration musicale entre Uman et Bost a été marquée par la distanciation sociale imposée par la covid-19, l’un était confiné à Paris, l’autre à Bruxelles, mais aucun indice ne vient l’indiquer tant l’harmonie entre le producteur et l’artiste est évidente. Il faudra d’ailleurs leur dire de ne plus se quitter pour le plus grand plaisir de nos oreilles.



Fidèle à ses inspirations, le chanteur belge évoque ses tourments sentimentaux (Bye Bye), les horizons bouchés de l’humanité (No Future), ses prises de conscience (Boulevard du Temps) ou ses déclarations d’amour libre (Milles et une nuits). On se laisse emporter par la totalité des sujets abordés, preuve, s’il le fallait encore, de l’universalité et de la qualité de ce nouvel opus. Vous pouvez y aller les yeux fermés (mais ouvrez bien les oreilles), vous allez vous régaler. En bonus, la pochette de l’album montre une autre facette des talents de Uman : il est aussi original à l’audio que sur une toile….

Par Alexandre Grondeau
Commentaires (0)

Les dernières actus Reggae français