Jah Light - Almighty Zion Keepers
chronique Reggae africain 0

Jah Light - Almighty Zion Keepers

Le nom de Jah Light ne vous dit peut-être pas grand chose mais on peut d’ores et déjà vous annoncer que ce chanteur multi-instrumentiste ivoirien est plus que prêt à faire son entrée dans la cour des grands. Il est vrai qu’il a pris son temps pour arriver sur la scène reggae avec un projet 100% solo mais il baigne pourtant dans la musique et plus précisément dans la culture reggae depuis de nombreuses années déjà. Pour les plus aguerris, vous aurez peut-être fait le lien avec son apparition en 2011 sur l’album Vision d’Alpha Blondy. On le retrouve ensuite en 2017 sur l’album Motherland des Vieux Mogos.



Il débarque en ce printemps avec son premier album intitulé Almighty Zion Keepers. L’occasion de découvrir enfin la belle personnalité musicale de Jah Light. Pour se faire l’artiste a choisi de proposer un opus composé de 13 morceaux (8 titres, 3 featuring avec Don Carlos, General Dimitri et Ras Khalif, et Soeur Barry, ainsi que 3 versions dub) dansants à souhait.



Jah Light y construit subtilement des ponts entre les influences musicales d’Afrique et de Jamaïque mais aussi avec le dub et le rock, notamment avec ce choix de reprendre, à la sauce reggae made in Côte d’Ivoire, le titre planétaire Knockin’On Heaven’s Door. Dans un style différent, on apprécie Ni Dji Bôna chanté en dialecte local mandingue (dioula) en feat. avec Soeur Barry. Cette chanson et son rythme rocksteady est tout aussi savoureuse. Avec des titres comme Politique Vampire ou bien encore Babylon Burn et Touches pas à mes dreadlocks, on aborde le côté très conscient et engagé du chanteur.



Jah Light ancre son reggae dans ses valeurs traditionnelles et la spiritualité qui lui est attachée. Corona Can’t Stop Us, Let Jah be Praised illustre aussi cette détermination. Le feat. avec la légende jamaïcaine Don Carlos sur Who Can Save est une nouvelle preuve que les plus grands de cette musique lui font confiance.

On salue la très bonne initiative de proposer trois versions dub en clôture d’album qui viennent faire flotter un vent de modernité dans ce projet et ouvrir les horizons musicaux de l’artiste.



On a déjà hâte de connaître la suite des projets de ce nouvel as du reggae africain festif et spirituel à la fois. Un artiste à suivre de près.

Almighty Zion Keepers est disponible sur toutes les plateformes.

Par Aurore avec LN
Commentaires (0)

Les dernières actus Reggae africain