Art-X : profession mélodiciste
interview Lifestyle 10

Art-X : profession mélodiciste

Art-X, quatre lettres pour un homme et un instrument. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du mélodica. Jamais sans son jouet fétiche, Art-X revisite, remixe et compose des morceaux à l’instar de celui qu’on pourrait présenter comme son père spirituel : Augustus Pablo. Mais Art-X ne se limite pas aux fondations du reggae jamaïcain. Indéniablement influencé par la scène bass music (il représente la moitié du duo Ondubground), le mélodiciste originaire de Tours navigue entre les remixes oldschool et les compositions innovantes… le tout pour un dub énergique et méditatif.

Entretien avec l'artiste, autour du mélodica :

Reggae.fr : Te souviens-tu de la première fois que tu as vu et ou entendu un mélodica ?
Art-X : La première fois que je me souviens avoir entendu du mélodica ce doit être dans le morceau Clint Eastwood de Gorillaz, à la fin il y a cette mélodie entêtante qui m'avait bien marqué mais je ne connaissais pas encore l'instrument à l'époque. Ce n'est que plus tard, au lycée, que j'ai découvert l'instrument. C'était chez un certain Biga*Ranx; il en avait un, et j'en jouais à chaque fois qu'on allait chez lui. J'ai fini par lui acheter !

Quels souvenirs gardes-tu de tes premiers essais de mélodica ? As-tu eu un prof ?
J'ai été séduit par l'instrument dès le départ : je trouvais le mélodica hyper pratique, hyper intuitif, et adapté à mon niveau de piano de gros débutant ! J'ai dû faire 2 ans de piano quand j'étais enfant mais j'ai arrêté avant d'apprendre à jouer à deux mains (c'est peut être pour ça que le mélodica m'a plu !) Mais sinon j'ai appris le mélodica tout seul, en essayant de jouer les mélodies qui me plaisait, en déchiffrant à l'oreille des thèmes de plus en plus compliqués. Ça prend du temps, c'est frustrant, mais c'est un bon apprentissage.

Quels autres instruments joues-tu et cela t'a t-il aidé ?
J'ai donc commencé par un peu de piano pendant mon enfance, puis j'ai pris quelques cours de batterie à l'adolescence et découvert les synthétiseurs. La rythmique et l'harmonie, la base pour composer des morceaux.



Quel est ton joueur de mélodica préféré ?
Le joueur de mélodica emblématique c'est bien évidemment Augustus Pablo, il a été tellement inspiré/inspirant tout au long de sa vie, il a trouvé des thèmes incroyables et a créé des morceaux géniaux. Immense respect, j'aurai tant aimé le voir jouer sur scène.  Mais avant d'écouter du reggae/dub jamaïcain, j'ai d'abord été conquis par la scène française et les mélodies majestueuses de Miniman et de Kanka (avec qui je prépare un album, la boucle est bouclée !).

Quel est ton mélodica préféré ?
Mon mélodica préféré ne paye pas de mine, il est tout petit et il a des touches bizarres, mais il a un son magique... c'est le Hohner Melodica Alto. J'en ai essayé et acheté un paquet avant de tomber sur ce petit modèle des années 1970 (il n'est plus produit depuis très longtemps).

Le mélodica que tu rêves de posséder ?
Le mélodica que je rêve de posséder n'existe pas, je dois le créer ! En vrai j'ai démarché la marque Hohner pour les solliciter à faire une réédition modernisée de ce fameux modèle avec lequel je joue, et ils m'ont répondu qu'ils y pensaient également ! Affaire à suivre...

Le chanteur qui t'impressionnera toujours / qui te surprend toujours quand tu travailles avec lui, que ce soit en sound ou en studio ?
Sur scène ou en studio, Biga*Ranx m'a toujours fait halluciner. Il a une inspiration inépuisable et une technique vocale terrible.

La session studio dont tu gardes le meilleur souvenir ?
Mon meilleur souvenir de session studio c'est sans aucun doute la première fois que j'ai enregistré une "part melodica", une version d'un morceau dédié au mélodica. On avait très peu de matos, c'était dans un appartement qui n'avait rien d'un studio d'enregistrement, mais l'inspiration était là ! Quelle joie j'ai ressenti après avoir shooté d'une traite les mélodies que j'avais dans la tête !

Et le pire souvenir ?
Le pire souvenir de session.. je n'en ai pas !

De manière générale, quels sont tes accessoires indispensables ?
Difficile à dire, même si je ne suis pas dans l'accumulation de matériel; mais disons que si je devais partir sur une île déserte, j'emmènerai un Mélodica, un PC, une Carte son, et un Synthé (MicroKorg) !



Quel conseil donnerais-tu à ceux qui souhaitent commencer le mélodica ?
On me demande souvent des conseils mélodica via les réseaux sociaux. J'ai d'ailleurs créé des tutoriels sur YouTube pour apprendre facilement à jouer mes morceaux (sans solfège!) et j'ai eu l'occasion de donner quelques cours de mélodicas en Fac de Musicologie à Tours dans le cadre du festival Ma Cité Va Dubber. Le conseil que je donne c'est d'apprendre à jouer des mélodies simples au début, des thèmes que l'on aime écouter (j'ai commencé par Declaration Of Rights de Abyssinians), si possible sans tablature ni partitions, en repérant les notes à l'oreille. C'est en faisant cet exercice que la créativité se développe!



Peux-tu expliquer le rôle central et la spécificité du mélodica dans le reggae, par rapport à d'autres musiques ?
Bonne question, pourquoi le mélodica est associé au reggae.. Je pense que c'est principalement grâce à Augustus Pablo et sa créativité sans limites. Également, peut-être que le mélodica et le reggae sont intimement liés par une sorte de nostalgie commune : leur sonorité est touchante et fait appel aux émotions.

Dernier mot pour les lecteurs de reggae.fr
Merci reggae.fr pour ce focus sur les instrumentistes !

Par propos recueillis par LN
Commentaires (0)

Les dernières actus Lifestyle