Didjelirium : Soldier Of Positivity
chronique Reggae français 17

Didjelirium : Soldier Of Positivity

Didjelirium fait paraître son album Soldier Of Positivity ce vendredi 21 octobre (distribué par Baco Music et disponible sur toutes les plateformes). Si vous ne connaissez pas encore cet artiste, on vous conseille de se pencher sur sa musique, déjà connu à Tahiti dont il est originaire.

À l’aide de riddims composés par le Handcart Band (groupe marseillais) notamment, Didjelirium nous procure là un 12 titres très bien produits, sur lequel il déverse - en anglais - ses constats et ses ressentis sur la société et le monde que nous offrons à nos enfants.

Vraisemblablement adepte des vibrations roots, dub et new roots, l'homme qui se compare à un camaléon montre qu'il est à l'aise sur tous les rythmes. Il n’hésite pas à s’adresser directement à la jeunesse sur Tell The Youth, qui ouvre l’opus. Il exprime son amour pour la nature (Sorrow Of The Tree), son empathie, son humanité (Feeling Lonely, Give Thanks), et n’en n’oublie pas des thèmes plus légers comme sur Rise To The Beat ou amoureux (Feeling Lonely). Avec Mee Too, Didjelirium allie ses paroles à ses actes : il se présente dans un clip touchant en personnage mi-homme mi-camaléon, grâce à un grand travail de body painting signé Christopher Prenat.

Avec Soldier Of Positivity, Didjelirium se présente comme un artiste particulièrment sensible au monde qui l'entoure, au service d'un projet solide à découvrir et à soutenir.

Extraits :





Par Reggae.fr
Commentaires (0)

Les dernières actus Reggae français