Biga Ranx @ La Cigale
concert Reggae français 24

Biga Ranx @ La Cigale

Après une tournée dans tout l’Hexagone, Biga*Ranx a pris d’assaut la Cigale pour deux soirs de suite les 15 et 16 octobre dernier. Ce week-end parisien se profilait sous les meilleurs auspices pour l’artiste tourangeau puisque les 2 shows affichaient complets plusieurs semaines avant l’évènement. La première partie était assurée par le talenteux DJ et producteur Groove Sparkz qui a notamment collaboré avec L’Entourloop. Plusieurs fois distingué dans les compétitions DMC et IDA, il nous offre une impressionnante démonstration de scratch pour clore son set.
 
Depuis ses débuts, Biga Ranx a su construire sa carrière avec travail et talent, et a développé à travers ses projets un univers à part entière : ses albums, ses clips ou même ses pochettes qu’il réalise parfois lui-même forment ensemble l'oeuvre de l'artiste devenu au fil du temps pluridisciplinaire. 
 
Au programme du deuxième soir de concert à La Cigale auquel nous avons assisté, une invitation de Biga*Ranx pour le public à pénétrer dans son monde et son identité vapor dub. Palmiers, jeux de lumière, décors, écrans et performances vidéo réalisés en live facilitent l'immersion. Biga chante, danse, bouge, mime… lance les prods sur ses machines. Il est seulement accompagné sur scène par Alexis Bruggeman, batteur et producteur, et entouré par son équipe de vidéastes, sans oublier Lil Slow et Lili à la console. Le public, qui connait les lyrics par cœur, est acquis à sa cause.

La setlist pioche dans son riche répertoire. Beaucoup de titres de son dernier opus Eh Yo! sont joués (Montagne, Beaucoup, La glace, 7 Days…) mais également des albums précédents Sunset Cassette ou encore 1988 (avec Regarde Moi, le très lourd My Driver produit avec O.B.F, Vieille Branche, My Face). Depuis le virage pris avec l’album 1988 où il a commencé à chanter dans la langue de Molière, le public a tout le plaisir d’apprécier différemment la plume subtile de l'artiste.

Il nous targue aussi de sa magnifique cover de Francis Cabrel Petite Marie et finit le show en faisant monter sur scène les premiers rangs du public. Tout ce petit monde participe au medley final. On a l’impression que Biga*Ranx ne souhaite plus quitter la scène. Une prestation irréprochable.
















 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Franck Blanquin
Commentaires (0)

Les dernières actus Reggae français