United For Jamaica : point d'étape
interview Lifestyle 7

United For Jamaica : point d'étape

Le projet United For Jamaica trouve sa génèse il y a une vingtaine d'années, mais c'est véritablement il y a une dizaine d'années que cette fondation crée à Aubagne, en partenariat avec l'association Kabba Roots, a acquis un terrain à Rockfort Kingston en Jamaïque afin d'y construire un centre social et culturel, le tout chapeauté et parrainé par l'artiste Putus Roots.



Depuis, ce sont de véritables montagnes que l'équipe a déplacées et un film sur cette aventure a même été réalisé. À l'occasion du dernier concert organisé en faveur de la fondation à Aubagne en octobre dernier, lequel accueillait entre autres Jahneration, nous nous sommes entretenus avec Scali et Al, deux membres fondateurs de ce pont culturel et social entre la France et la Jamaïque.

Reggae.fr : De grosses avancées continuent d'avoir lieu régulièrement à Rockfort par United For Jamaica malgré des obstacles telles que la pandémie. Pouvez-vous faire un petit point d'étape sur ce qui a été construit et réalisé à ce jour ?
Scali et Al : Effectivement, l’Association française Kabba Roots a été créé en 2000. C’est en 2015 qu’une antenne de l’association voit le jour en Jamaïque au travers de la Fondation United For Jamaica. Cette dernière, composée de membres jamaïcains et français, a permis l’achat du terrain et nous sert de structure juridique pour l’organisation de toutes nos activités sur place. Depuis 7 ans, de multiples actions ont été entreprises. Elles concernent l’aménagement du terrain à partir de travaux de constructions (murs de clôture, fosse septique, espace d’activités couvert comprenant un atelier et équipé d’une cuisine collective …) et autres démarches administratives qui peuvent s’avérer souvent laborieuses et coûteuses. En parallèle aux travaux de constructions, La Fondation a accueilli de nombreux bénévoles venus du monde entier pour participer au développement d’activités, d’animations et d’actions en direction des habitants de la communauté. La philosophie du projet est basée sur les échanges de cultures, de savoirs et de compétences pour favoriser l’amour entre les peuples. Les ateliers proposés sont ouverts au plus grand nombre et toujours gratuits. Avant la pandémie, la Fondation proposait régulièrement, grâce à l’aide des bénévoles sur place, des cours de français, de danse, des activités ludiques et manuelles, des interventions autour de la sensibilisation à l’écologie ainsi que des ateliers bois et de constructions sous l’impulsion de l’association « Décorateurs Sans Frontières ».
 


Comment avez-vous fait pour garder le contact pendant la pandémie et des choses ont-elles été bloquées de ce fait ?
Nous avons un contact permanent avec Putus Roots qui est le président de la Fondation. Il nous tient informé en temps réel du quotidien et des besoins sur place. Nous faisons de même sur l’évolution des projets en France. De ce fait, nous avons eu des nouvelles dès les premiers jours de confinement et avons pu mettre en place une assistance alimentaire et sanitaire à distance. Pour cela, nous avons organisé un appel aux dons sur les réseaux sociaux. Pendant les trois mois du premier confinement, une quarantaine de familles ont pu en bénéficier. En revanche, la totalité des activités et évènements ont été suspendus pendant cette période. A l’heure actuelle, des initiatives reprennent progressivement en France comme en Jamaïque.
 
Envisagez-vous de retourner sur place bientôt ?
Nous préparons depuis plusieurs mois une nouvelle mission qu’il est difficile de programmer étant donné les difficultés à se projeter (prix des billets, augmentation significative du coût de la vie et des matériaux sur place …). Mais pour autant, cela reste une priorité pour 2023.
 


En quoi la présence des initiateurs du projet aide aux avancées et au moral sur place ?
L’organisation d’une mission est toujours bénéfique pour les visiteurs comme pour les habitants. C’est souvent l’occasion pour mettre en place des chantiers de construction qui associent les professionnels et les bénévoles et permettent une amélioration du lieu et de ses équipements. Être sur place permet également d’entretenir le réseau des partenaires institutionnels et de continuer à communiquer auprès des médias locaux. Chaque visite est l’occasion de régler les diverses démarches administratives et autres factures liées au fonctionnement de la Fondation (taxes, eau, électricité, assurance …). Nous organisons des réunions pour réfléchir ensemble aux perspectives de développement et fixer les priorités du projet afin d’associer au maximum les acteurs locaux et prendre en compte les besoins qui évoluent en fonction des périodes. Les séjours nous donnent l’occasion de célébrer notre amitié au travers de journées festives et soirées musicales qui contribuent à améliorer le moral de la communauté et de continuer à rassembler les générations.



La santé de Putus Roots s'est dégradée il y a quelques mois. Pouvez-vous nous informer de la situation ?
Putus Roots a été victime d’un AVC au printemps dernier. Depuis, son état de santé se stabilise mais reste fragile et préoccupant. Grâce à la réactivité autour de l’appel à soutien et l’organisation d’un concert solidaire à Marseille, nous avons pu récolter des dons qui ont permis de payer les examens et traitements qui ont suivi son accident. Au moment où nous écrivons ces quelques lignes, il se porte mieux et remercie tous ceux qui l’ont aidé à traverser cette période compliquée.
 


Vous produisez régulièrement des concerts caritatifs estampillés United For Jamaica afin d'alimenter les fonds de l'association et de la fondation en faveur du centre culturel. Le dernier concert en date a eu lieu en octobre avec Jahneration. Quel en est le bilan ?
Le bilan de ce concert caritatif est très positif. Malgré un week end chargé en programmation et la pénurie d’essence, le public a répondu présent et ce fût une très belle soirée remplie de vibes et de bonnes énergies. Nous profitons de cette interview pour chaleureusement remercier les artistes programmés ce soir-là dont Jahneration qui s’investit à nos côtés depuis plusieurs années.
 


Quelles sont vos prochaines actions ?
La Fondation réfléchit déjà à la programmation d’une nouvelle soirée de soutien prévue pour le printemps prochain. En parallèle à cette réflexion, nous envisageons toujours la construction d’un nouveau et dernier bâtiment dédié aux activités du centre Culturel et permettant d’héberger les visiteurs sur place. L’estimation du coût de cette construction nous emmènera à organiser une nouvelle levée de fonds pour que chacun puisse contribuer au développement du lieu et lui permettre de voir le jour.
 


Le film United For Jamaica sur votre aventure et votre projet est sorti il y a quelques années déjà. Comment a t-il été accueilli partout où vous l'avez présenté ? A t-il contribué à faire avancer le projet et en envisagez-vous une suite ?
Le documentaire United For Jamaica a toujours été très bien accueilli partout où il a été projeté. Nous avons eu l’opportunité de le proposer lors des grands festivals européens (Sun Ska, No Logo, Rototom …) ce qui a contribué à donner une plus grande visibilité au projet. D’ailleurs, sans l’apport du documentaire, les sollicitations n’auraient certainement pas été aussi nombreuses. Ce qui nous donne l’occasion de remercier une fois de plus Blackstones Productions pour son investissement de qualité à nos côtés. Concernant une suite, elle est dans un coin de nos têtes et verra certainement le jour. Le documentaire fêtera ses 10 ans en 2025 … peut être une date anniversaire à exploiter pour raconter la suite. Nous rappelons aux lecteurs de Reggae.fr que le documentaire United For Jamaica est en accès libre sur YouTube accompagné de mini reportages sur les missions 2018 et 2020.



Comment les lecteurs de reggae.fr peuvent il concrètement vous aider ?
Il y a différentes manières de donner une force à United For Jamaica ! La plus simple et efficace est de contribuer par un don financier (Paypal ou virement bancaire). Vous pouvez également acheter des articles de merchandising United For Jamaica sur le stand les soirs d’évènements ou par VPC. Mais tout comme Maria, Manue, Cyril, Théo, François … nous vous encourageons à nous contacter pour venir directement en Jamaïque sur le Yard et partager vos savoirs faire, idées et bonnes vibrations !
Big up aux lecteurs de Reggae.fr à très vite.



Pour contacter United For Jamaica ou faire un don, rendez-vous sur :
https://www.facebook.com/UnitedForJamaicaFoundation
https://www.instagram.com/united_for_jamaica/












 

Par Propos recueillis par LN / Photos United For Jamaica
Commentaires (0)

Les dernières actus Lifestyle