Guy Al Mc n'oublie pas
Reggae local 1

Guy Al Mc n'oublie pas

27 Juin 2020

L'artiste martiniquais Guy Al Mc, vétéran de la scène ragga dancehall francophone, vient de sortir le morceau N'oublie pas. Le chanteur - dont les textes ont toujours été engagés et ont toujours reflété les réalités sociales des Antilles - y rappelle le respect que devraient porter les investisseurs étrangers ou acquéreurs de terrain et propriétés sur les îles à la population locale.

Tune :



https://www.facebook.com/GUYAL.MC.972/

Par Reggae.fr
Commentaires (1)
Gravatar
Par LICRA le 14/11/2021 à 15:02
C'est un hymne à l'intolérance, à la non-acceptation de l'autre tel qu'il est. S'il n'est pas tel qu'un certain standard l'exige, une certaine moral l'exige, alors il doit déguerpir. Je n'ose pas imaginer l'équivalent de cette chanson chantée par un non-black et diffusée sur les ondes en France hexagonale. Ou alors si, peut-être chantée par des partisans de Zemour T'as acheté un terrain chez moi T'as construit une maison chez moi Mais sache que tu n'es pas chez toi Il y aurait donc un chez moi et un chez toi dans certains départements français. Un breton qui s'installe en Alsace n'est donc pas chez lui ? Ah, il s'agit peut-être de la couleur de la peau ? Chez moi tu kiffes la mer, chez moi tu kiffes le soleil Beaucoup d'entre vous disent que c'est une merveille Beaucoup d'entre-vous ....... nous ne sommes donc pas comme vous ? Ah, la couleur de la peau ? Tu peux faire comme chez toi Mais n'oublie pas que t'es chez moi On ne peut être plus clair si j'ose dire : un non natif n'est pas chez lui dans un autre département de France (la Martinique) Si tu penses vivre ici comme tu le faisais chez toi T'as tout faux donc retourne là-bas Donc rien de ce qui est notre passé ne peut être importé en Martinique. On ne peut pas vivre de la même manière suivant le lieu où l'on habite. Il faut abandonner ce que l'on fut ou quitter le "non chez soi" pour retourner "là-bas" (Xenophobie, tu nous tiens) Tu veux profiter de toutes les plages de chez moi Mais tu ne veux y voir que des gens de chez toi Stéréotype insupportable de son propre pays : la Martinique, c'est du soleil et des plages. Quel mépris vis à vis de son pays. Procès d'intention inacceptable indiquant que la personne qui vient habiter ailleurs n'essaiera pas de se mêler aux autres. Mais qui sont les autres ? Dans la chaleur de chez moi ne viens pas avec les vieilles vybz de chez toi Tes vieilles vibes, tes vieilles vibrations. Il y a donc de bonnes vibes, celles de son pays et les vieilles vibes (comme les vieilles chaussures) celles qui viennent d'ailleurs. Quelle preuve manifeste de mépris, de haine, de phobie de l'autre (Xenophobie) Ce monsieur a vécu à Paris. J'espère qu'il n'a pas eu à écouter sa propre chanson "là-bas" .... et s'il a été victime de racisme, ne devrait-il pas le combattre et non pas inciter "son" peuple à la haine raciale. Et que nous sommes les petits sauvages qui Allons te dire « Oui Bwana » T'as le bon esprit, on t'accueille avec joie Mais n'essaye surtout pas d'imposer ta loi Procès d'intention. Le non natif va essayer de féodaliser le natif ? C'est justement le contraire : cette chanson demande au nouvel arrivant de dire "oui monsieur" à ce chanteur et d'abandonner tout son ADN. Ainsi, lorsque l'on aura renoncé à tout ce qu'on était avant, on aura le bon esprit (car il doit y avoir un mauvais esprit) et on est digne d'être accueilli. Cette chanson est lexicalement très pauvre. Brassens, Brel, Ferré, Stromae , au secours. J'aimerais avoir un droit de commentaire sur votre site
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Reggae local