JAM ROAD : le projet de Pierroots et Confinement Musical
Reggae français 0

JAM ROAD : le projet de Pierroots et Confinement Musical

26 Octobre 2020

On retrouve aujourd’hui une partie de la team du super projet Confinement Musical que l’on a pris plaisir à découvrir et écouter tout au long du confinement. C’est au cours du développement de ce premier projet qu’une nouvelle belle idée a commencé à germer et grandir dans l’esprit du chanteur et musicien bordelais Pierroots. Encouragé par ses amis de longue date et des nouvelles rencontres créées au sein de Confinement Musical mais aussi de ses aventures de globe trotteur, Pierroots a mis à profit son été pour concrétiser sa belle idée qu’il choisit de nommer Jam Road. On vous dévoile plus en détails ce tout nouveau concept plus bas qui promet de faire parler de lui et de plaire à tous les aficionados de musique, de beaux paysages et de belles rencontres !

Mais sans attendre, découvrez le premier numéro de cette série de reportages à la rencontre de Lidiop :

JAM ROAD c’est l’idée d’une aventure musicale faite de voyages et de rencontres dans la France entière mais aussi par-delà le globe. Pour cette première saison, confinement et covid oblige, Pierroots s’est limité à des déplacements sur courtes distances dans son cher Sud-Ouest où il habite et où il développe des projets musicaux depuis 2006. Percussionniste, saxophoniste, choriste mais aussi et surtout chanteur, Pierroots s’inscrit dans la scène bordelaise avec de nombreux projets en groupe comme Kinky Tone et Africa’n Percu (devenu The Soushiners que nous avions d’ailleurs retrouvés sur la scène Show Case du Rototom en 2015) mais aussi par ses projets acoustiques menés en solo et tout en intimité. Côté univers musical on peut dire que celui de Pierroots est fait certes d’une grosse atmosphère reggae mais qu’il brasse également le jazz, la soul, le rock, le hip-hop, le rap, le ska punk. Dans l’ensemble de ses projets il chante sa philosophie et ses valeurs. Il se plait à éveiller les consciences,  parler d’amour mais aussi ses espoirs pour l'humanité et ses révoltes contre l'injustice, l'ordre mondial, et les aberrations des systèmes qui oppriment sur la surface du globe.  Aujourd’hui il choisit de proposer Jam Road pour mettre en valeur des artistes qui lui tiennent à cœur, partagent ces mêmes valeurs et la passion pour la musique. Au volant de son van il a donc sillonné, pour le moment, le Sud-Ouest de la France pour vous proposer une première saison de 11 épisodes permettant de rencontrer des artistes. A l’issue de chaque épisode est proposé un instant Jam, une session musicale dans laquelle Pierroots viens se greffer à l'univers des artistes pour offrir des compositions originales inédites, ou des versions remixées et/ou réécrites spécialement pour l'occasion.



Mais pour vous présenter au mieux ce projet quoi de mieux que de faire appel direct aux premiers concernés : les membres de la Team Jam Road. Nous nous sommes donc entretenus avec Pierroots mais aussi LIACE la créatrice des visuels du projet ainsi que Benji aka Stepper Skanker en charge de la vidéo pour ce projet.



En back office c’est aussi Aurore, à l’initiative de Confinement Musical, qui vient apporter son soutien à son ami Pierroots pour la communication et apporter des idées lors des instants de brainstorming avec notre équipe de 4 amis.



Pierroots peux-tu nous expliquer pourquoi la création de ce projet ? Pourquoi à ce moment de ta vie ?
Pierroots : Ce projet est arrivé comme une idée subite, et à la fois comme une évidence de réalisation personnelle ; d'une part effectivement vue de mon actif et passif de musicien, de chanteur et de booker ; après également cette richissime expérience que l'on a partagé sur la page facebook « Confinement Musical » et toutes les magnifiques connexions que nous avons pu y faire ; et ensuite , avec ce contexte estival plus qu'incertain en sortie de confinement, j'ai eu envie de quand même m'organiser une tournée, et d'aller sur la route à la rencontre de certains de ces musiciens, mais aussi d'autres amis de talents que je connaissais bien dans la région bordelaise. Et puis ça faisait longtemps que je m'intéressais de plus en plus au format vidéo sans jamais avoir véritablement passé le cap. Il s'agissait « simplement » de mettre à profit mes compétences, mon réseau, et toutes ces connexions avec des artistes , et de lancer cette aventure.

Pourquoi avoir choisi le nom « Jam Road » ?
Pierroots : Ah ah dure question. On avait plusieurs idées, mais pour certaines trop connotées, ou inspirant un autre format. Jam Road nous a paru finalement être le plus pertinent évident. Jam Road (La Route du Jam) , prendre la route pour aller faire de la musique avec d'autres artistes.

Peux-tu, sans tout nous dévoiler, nous donner des indices sur ce que l’on pourra retrouver dans les épisodes de cette saison 1 ?
Pierroots : On retrouvera de la route, le sud-ouest de la France, des interviews, des jam sessions, et des artistes de talents, certains peu connus encore, et certain que beaucoup d'entre vous connaissent déjà.

Dans la team nous avons donc LIACE (Célia) en charge des visuels. Peux-tu te présenter et nous dire pourquoi avoir répondue présente au projet de Pierroots ?
Célia : Je suis artiste, illustratrice et graphiste sous le nom de LIACE, j’ai créé ma micro-entreprise et ma marque il y a maintenant deux ans. J’ai fais partie du beau projet de Confinement Musical il y a quelques mois en arrière, avec la création du logo et aujourd’hui je fais partie du ce super projet crée par Pierroots. C’est la première fois que l’on me proposait ce type de projet, qu'est la création d’un générique et je trouvais ça super intéressant ! mais aussi avec un petit poids sur les épaules car le générique doit refléter l’identité et l’ambiance de la webserie, il fallait qu’il soit agréable à regarder. Quand Pierroots m’a appelée pour m’expliquer son projet alliant voyage, rencontres, partage et musique je ne pouvais que dire OUI ! Il m’a ensuite expliqué qu’il souhaitait un générique avec ma patte d’artiste et d’illustratrice, et qu’il souhaitait animer tout ça, ça m’a un peu fait rêver haha ! Je n’ai jamais réellement vu mes illustrations animées et prendre vie.

Quel fût donc précisément ton rôle dans le projet ? Quels souvenirs en gardes-tu ? 
Célia : J’ai eu à créer l’identité visuelle de la web série mais aussi créer des illustrations du générique de présentation. Pour être honnête avec toi cette création s’est déroulée en montagnes russes. J’ai eu des périodes de panne d’inspiration … et oui ça arrive … et c’est arrivé pile poil durant ce projet … j’ai aussi eu de gros doutes par moments, en me demandant si j’en été vraiment capable, jusqu’au jour où j’ai enfin eu l’inspiration et là en une après-midi j’avais créé l’ambiance du générique.  Ce projet a été une belle expérience pour moi, remplie de superbes rencontres. Nous sommes tous amateurs et autodidactes, nous n’avons jamais travaillé sur ce genre de projet dans nos domaines respectifs, et comme quoi même quand on a des doutes et des difficultés il faut savoir passer au-dessus, persévérer, s’entraider et surtout ne rien lâcher et voilà où on en est, nous avons tous formé une belle équipe. Cela fait plusieurs mois que l’on y travaille dessus et ça y est le jour j est enfin arrivé ! Je suis fière de toutes ces personnes, qui sont devenues des amis et qui composent cette belle équipe et je suis fière de tout ce que l’on a pu créer ensemble.

Côté vidéo c’est Ben, qui a en parallèle monté son projet de Sound System Stepper Skanker découvert sur Confinement Musical, qui s’assurait d’immortaliser les rencontres entre artiste. Pourquoi avoir rejoint le projet ?
Ben : Un jour j’ai reçu un appel de Pierroots. Il m’explique alors son idée de web-série. Il me parle de voyage, de rencontres, de musique, et de partager du temps avec des artistes. J’ai directement été emballé par ce projet car c’était l’occasion pour moi de faire ce qui me plait réellement, en mêlant bien sûr le domaine dans lequel je fais mes études : celui de l’audiovisuel. J’ai donc directement sauté sur l’occasion car, en plus de passer du bon temps, cette expérience allait être super formatrice pour moi.

Quel rôle as-tu joué dans Jam Road ?  Comment se sont passés les tournages ?
Ben : Je suis donc cameraman ainsi que monteur sur le projet. Les tournages ont été de super moments de partage avec les artistes. On a aussi eu beaucoup de galères car, faute budget nous n‘avions pas de réel matériel professionnel. J’ai donc filmé avec mon téléphone accompagné d’un stabilisateur et il y avait aussi celui de Pierroots et une Gopro disposés à différents endroits afin d’avoir des prises des vue sous différents angles. Je n‘ai qu’un an d’études en audiovisuel et j’étais seul derrière la caméra, il n’y avait personne pour me dire si mon travail était bien ou non. Le début des tournages a donc été assez compliqués pour moi, car en plus de ma seule année d’étude, le confinement venait de se finir. Je n’avais pas d’expérience récente, j’ai dû me refaire la main sur les premiers tournages, ce qui a donc un petit impact sur la qualité de l’image. J’ai appris énormément de choses au cours de ces semaines de tournages, je n’en remercierais jamais assez Pierroots !

Avez-vous quelques anecdotes sur cette collaboration ?
Pierroots : Dur de choisir. Je dirai que chaque rencontre a vraiment été une aventure très différente tant dans le niveau humain que musical, et toujours largement au-dessus de mes attentes en termes de qualité d'échange comme de partie Jam. Et aussi que suis super fier heureux de toute cette petite équipe qui s'est lancée dans l'aventure avec moi, eux aussi, sont au-dessus de mes attentes initiales, de très belles personnes qui savent vraiment bien travailler.
Célia : Hahah ! Alors là, il s’en est passé des choses !  Tout d’abord, une galère ? LE VAN de Pierroots hahaha (j’étais obligée de le dire)!!! Grâce à ce projet j’ai vraiment fait de très belles rencontres, mais une des plus marquante restera celle du collectif B612 qui est une résidence pour artistes, situé à Saint Savin dans la campagne Bordelaise. Ils nous ont accueillis plusieurs jours afin de pouvoir travailler tous ensemble sur la webserie. Toutes les personnes que j’ai rencontrées dans ce lieu ont toutes la main sur le cœur et sont pour la plupart des artistes et des personnes passionnées. Ce lieu et ces rencontres m’ont beaucoup apporté et aidé dans cette période bien particulière. Un moment qui restera gravé ? Une soirée jam début juillet au B612 avec une cinquantaine d’artistes chanteurs et musiciens, il y avait à ce moment-là une ambiance tellement particulière et belle qui nous sortait, le temps de quelques heures, de cette atmosphère pesante qui régnait depuis plusieurs mois et qui est toujours présente aujourd’hui. Cette soirée était remplie d’amour, de partage et de musique et je pense que ça a fait du bien à beaucoup de monde.
Une leçon apprise ? Se faire confiance dans son travail quoi qu’il arrive. Le travail en équipe reste très enrichissant, important, il nous aide à avancer et nous apporte des encouragements, de la motivation quand nous sommes en pleins doutes et que nous subissons des coups durs, il nous permet d’aller loin sans rien lâcher. Pour finir la rencontre de l’ami Pierroots fait partie d’une des plus belles autour de ce projet, un homme lui aussi au grand cœur !  Donc un grand MERCI à lui d’avoir fait appel à moi pour ce beau projet, un grand MERCI pour sa confiance et sa patience tout au long de cette création. Longue vie à JAM ROAD !
Ben : Cette « tournée » m’a permis de découvrir un magnifique lieu rempli de bonne humeur et de talents : le B612. C’est aujourd’hui un espace culturel qui soutient la création et l'emploi artistique par le biais de diverses actions. J’y ai rencontré plusieurs artistes que je suis depuis très longtemps ! Je penses notamment à Naâman, que je suis depuis ses débuts, avec qui j’ai pu échanger une discussion lors d’une soirée privée sans avoir ce rapport « artistes-fan ». Je ne vais pas parler des autres rencontres car ça serait dévoiler des artistes présents dans la série. (Suspens …. !)

Pierroots dans ton esprit il y a déjà une saison 2. Est-elle déjà en route ? Dans l’idéal quand sortirait-elle ?
Pierroots : haha la grande question, à l'heure actuelle l'envie est à 2000% c'est clair, et comme je pars en voyage j'ai bien envie de battre le fer tant qu'il est chaud. On verra bien comment se passe la fin de l'année 2020 et le début de 2021. Il faudrait aussi, si les internautes et mélomanes nous soutiennent que l'on trouve des financements, parce que cette saison a été réalisée vraiment avec de petits moyens comme le disait Ben un peu plus haut, et tant qu'à faire on aimerait toujours pouvoir progresser et vous offrir du contenu de meilleure qualité.

Merci à l’ensemble de la Team Jam Road pour cette entrevue.

PHOTOS de la « tournée » Jam Road







Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Reggae français