Major Lazer et la Jamaïque, une histoire qui dure
DanceHall 0

Major Lazer et la Jamaïque, une histoire qui dure

27 Octobre 2020

Le trio de choc Major Lazer est de retour avec un nouvel album Music Is The Weapon, disponible depuis le 23 octobre. C'est le premier album qui voit le jour depuis que le trinidadien Jillionnaire a quitté le groupe. L'américain Diplo et son compère mi-jamaïcain mi-américain Walshy Fire se voit à présent épauler par Ape Drums. Le résultat est un 12 titres qui ne déroge pas aux règles établies par Major Lazer depuis ses débuts : des hits taillés pour les danses et les clubs, des featurings de haute volée et bien sûr, pour ce qui nous intéresse, des artistes jamaïcains et la culture jamaïcaine bien représentés ! Diplo nous confiait dans une interview il y a quelques années que le reggae constituait vraiment la base de Major Lazer pour créer sa musique et que la Jamaïque était le pays où il rencontrait beaucoup d'artistes avec qui travailler.

On retrouve ainsi notamment dans Music Is The Weapon le petit-fils de Bob Marley qui monte, Skip Marley sur l'excellent Can't Take It From Me. Busy Signal, qui avait contribué au hit mondial de 2013 Watch Out For This (Bumaye), vient aussi soutenir la troupe avec un efficace mais moins convainquant Sun Comes Up aux côtés de Joeboy. La jeune chanteuse dancehall Shenseea est aussi présente avec BEAM sur le morceau Tiny. La culture yardie est aussi présente via d'autres biais sur l'album. On note que les lyrics de Oh My Gawd (featuring Nicki Minaj entre autres) sont inspirés de l'univers musical de Black Uhuru ou encore Baby Cham. Et que dire du morceau Bam Bam dont le titre fait directement référence au classique reggae tune de Sista Nancy !

Allez, on se refait tout ça en musique :









Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus DanceHall