Quand Mr Vegas sortait un hit anti sexe oral
DanceHall 5

Quand Mr Vegas sortait un hit anti sexe oral

7 Juillet 2021

Le sexe oral a longtemps été tabou en Jamaïque et par le passé, les artistes reggae dancehall en abordaient le thème plus pour le blâmer que pour en vanter les mérites.

C'est dans ce contexte en 1997, que Mr Vegas signe l'un de ses plus gros hits, en exhortant les femmes à garder la tête haute face aux hommes trop entreprenants... Posé sur le Filthy Riddim de Danny Browne pour le label Juvenile, Heads High en a fait danser plus d'un en sound system. Et son côté hot contrastant avec les paroles puritaines du deejay qui tente de calmer les ardeurs de danseurs en chaleur a sans doute ironiquement rapproché des corps dans les soirées chaudes de Kingston et du monde entier à l'époque.



Depuis, les choses ont bien changé et les rapports bucco-génitaux ne dérangent plus en Jamaïque, au moins lorsqu'il s'agit pour la femme de pratiquer une fellation à l'homme. Cet acte sexuel est même proné par les artistes masculins (Baby Cham, Konshens, Vybz Kartel entre autres). Mais quand c'est une femme qui réclame la réciproque (un cunnilingus donc), cela crée la polémique à l'image du titre Equal Rights sorti par Ishawna en 2017 (sur une reprise de Shape of You d'Ed Sheeran) !

Allez, on se le repasse ci-dessous.

Comme quoi, les sociétés évoluent sous nos yeux et dans nos oreilles, pour toujours plus d'égalité dans ce cas. Pourvu que ça dure !

Par Reggae.fr
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus DanceHall