Tiken Jah Fakoly : une nouvelle pièce maîtresse
Reggae africain 9

Tiken Jah Fakoly : une nouvelle pièce maîtresse

4 Novembre 2022

Le nouvel album de Tiken Jah Fakoly, Braquage de pouvoir sort ce jour chez Chapter Two / Wagram Music (disponible ici). Une nouvelle pièce maîtresse de l'oeuvre de l'artiste se dresse muscicalement contre les abus de gouvernements avides de pouvoir sur le continent africain, et pour l'élévation de la conscience d'un peuple qui a tout à gagner sur des terres d'avenir.

Orchestré et réalisé à l'aide de son acolyte ingénieur du son et multi-instrumentiste Djoman Joseph 'Scotty' Akré mais aussi Tyrone Downie (Bob Marley), Mael Danion (City Kay) et Guillaume Stepper (Sly & Robbie), Braquage de pouvoir propose 14 titres d'une puissance particulière, autant par les messages efficaces que par les riddims riches en influences. Au titre des surprises de l'album, on note la présence de Grand Corps Malade sur Enfant de la rue, pointant du doigt la situation de nombre d'enfants abandonnés à leur sort dans les rues d'Abidjan, et sur lequel on surprend le slameur français à chanter sur un rythme reggae. Les stars maliennes Amadou et Mariam viennent soutenir Tiken Jah Fakoly sur Don't Worry, un titre positif et feel good à souhait. Le groupe Dub Inc est aussi présent pour porter un message d'espoir pour l'Afrique avec Beau Continent. Winston Mc Anuff enfin, accompagne le chanteur ivoirien sur le morceau reggae très roots et touchant I Can Hear.

Les belles surprises de l'album ne proviennent pas seulement des invités présents. Après 10 albums studio, Tiken Jah Fakoly n'a pas peur de proposer des rythmes jamais testés auparavant, comme son premier ska avec Farana. On a bien sûr déjà été happé par Gouvernement 20 ans ou Où est-ce que tu vas ?, aux messages aussi simplement transmis que percutants. Tout comme Religion, dont le sujet (dénoncer les actes violents soi-disant menés au nom de la religion), trop sensible pour certains, a rendu impossible toute collaboration avec d'autres chanteurs sur le morceau. Le tout sans oublier de dénoncer le Braquage de pouvoir de ceux-là même qui parfois ont lutté pour la démocratie, de rappeler que Le peuple a le pouvoir, mais que dire que Ça va aller ne suffit pas pour s'en emparer.

On finit par en placer une spéciale pour Massa, reggae roots hypnotisant et Colonisé qui dresse dans un rythme entêtant une longue liste de héros africains et afro-descendants.

Entre culture mandingue, reggae jamaïcain, militantisme, chants en français, en anglais, comme en bambara ou en dioula, Tiken Jah Fakoly réussit une nouvelle fois le pari de défendre admirablement l'unité africaine en musique.

Braquage de pouvoir est disponible sur toutes les plateformes et à découvrir d'urgence.













Par Reggae.fr
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Reggae africain