Kubix est un nom qui ne parlera pas forcément au plus grand nombre mais que les férus de reggae musique connaissent pourtant très bien. Presque 20 ans déjà qu’on le voit accompagner sur scène les plus grands artistes reggae comme Barrington Levy, Horace Andy, Mo'Kalamity, mais aussi des chanteuses pop comme Zaho ou Kimberose. Impliqué depuis de longues années dans la production ou la réalisation de nombreux projets, il a notamment créé l’Attik Studio en 2005.



Kubix nous présente ce mois-ci Guitar Chant (dispo en digital et cd), un premier album solo 100% instrumental qui fait honneur aux instruments et à la guitare en particulier. Un premier opus inspiré par le travail d'Ernest Ranglin et pour lequel il s‘est entouré de nombreux musiciens venus des quatre coins du monde, tous plus talentueux les uns que les autres. On compte notamment le batteur Simon «Saymon» Roger, les claviéristes Aya Kato, Jimmy Zaccardelli, Daniel Adélaïde, Fayce, huit bassistes du monde entier : Aboubass, Koxx, Mato, Manudigital, Don Chandler, Roops, Clinton Fearon, Valess ; mais aussi Stepper, Vin Gordon, Zacharie Ksyk, Rico Gaultier et Matthieu Bost aux cuivres, sans oublier Nicodrum aux tambours traditionnels jamaïcains et Manjul aux percussions.



C’est Deep Eyes qui ouvre cet album, savant mélange entre reggae et jazz où la guitare de Kubix partage le lead avec les accords de piano d’Aya Kato ; une parfaite porte d’entrée vers l’univers musical de l’album. On découvre ensuite Still Standing, sûrement le morceau le plus roots de cet opus avec ses percussions nyabinghi, sa grosse ligne de basse et ses cuivres omniprésents qui viennent répondre aux accords de guitare de Kubix.



Sur Sunday Children ce sont les claviers de Marcus Urani qui s’en donnent à cœur joie sur une instrumentale pleine de groove et de cuivres, qui aura même droit à une partie dub en fin de morceau. Des morceaux plus doux comme Brand New Star ou encore Sad & Salt viennent ponctuer cet opus et nous emporter tour à tour dans l’ambiance feutrée d’un club de jazz ou dans l’atmosphère chaude d’une plage une nuit d’été.



Kubix nous offre aussi un remix hyper jazzy de Mix Up des Gladiators accompagné - s’il vous plait - de Mr Clinton Fearon à la basse.  Sans oublier le jazz aux sonorités tropicales de Grow Old By Your Side, ou encore le pur dub instrumental de The Walk. On en place une spéciale pour Song For Abi, en hommage à sa fille.



C’est Altitude qui cloture l’album, un morceau planant qui commence comme une jolie ballade reggae sur laquelle se promène une guitare avant de se poursuivre dans une ambiance beaucoup plus psychédélique où la guitare devient électrique et se met à flirter avec les airs de sitar, on adhère.



Avec Guitar Chant, Kubix nous dévoile un premier essai à saluer où il fait flirter reggae, jazz et bon nombre d’autres styles avec toujours autant de soin apporté à chaque morceau et de musicalité. Un album que l’on conseille à tous les mélomanes.

A découvrir absolument le 13 novembre
CD : https://bacoshop.fr/produit/kubix-guitar-chant
Digital / Pre-save : https://baco.lnk.to/GuitarChant

Tracklist :
1.Deep Eyes
2.Still Standing
3.Sunday Children
4.Brand New Star
5.Paris / New York
6.Sad & Salt
7.Song For Abi
8.Mix Up
9.Grow Old By Your Side
10.The Walk
11.Altitude