Vers un passeport vaccinal
chronique Lifestyle 0

Vers un passeport vaccinal

La Commission européenne, via sa présidente Ursula von der Leyen, s'apprête à faire une proposition de Digital Green Pass le 17 mars prochain. Il s'agit d'un passeport sanitaire numérique qui permettrait aux citoyens européens de traverser les frontières en attestant d'un vaccin ou d'un test PCR négatif, ainsi que de fournir des informations éventuelles sur la récupération de la personne concernée après une infection au Covid-19. 

S'il n'est pour le moment question que d'un document attestant de la situation sanitaire d'une personne et pas d'un passeport vaccinal en tant que tel, des États craignent déjà à juste titre les situations d'inégalités que pourrait engendrer un tel passeport, dans la mesure où seul 5% des européens se sont faits vacciner à ce jour et que le vaccin n'est pas obligatoire, sans compter les questions que posent ce genre de passeport quant aux libertés, à la vie privée et à la sécurité des données. D'autres États n'attendent que le retour des touristes pour voir leur situation économique se relever, faisant fi de toutes ses interrogations.

Par ailleurs en Israel, un tel passeport est d'ores et déjà obligatoire pour pouvoir "reprendre la vie normale", c'est-à-dire aller au restaurant, à la salle de sport ou encore assister à des évènements culturels.

A quand le passeport sanitaire pour aller en concert ? Qu'en pensez-vous ? Pour ou Contre ? La question risque de faire grand débat, d'autant que les concerts tests ayant eu lieu en Europe montrent tous que les rassemblement musicaux ne sont pas facteurs de contamination quand certaines règles élémentaires anti-covid sont respectées (lire notre article sur ce sujet ici).

Sur ce point justement, tous les directeurs de bars et de salles que nous avons intérogés à l'occasion de notre dossier sur Le reggae et la crise (à lire ici) sont dubitatifs. Rodolphe Van Den Molengraft du Twenty One Sound Bar y est 100% opposé au passeport vaccinal car cela reviendrait selon lui à perdre une certaine forme de liberté, ce qui lui paraît inconcevable. Au Cabaret Sauvage pour le directeur Méziane Azaïche, « on n’y croit pas. Je crois plus à une vraie politique de vaccination de la population, on ne va pas faire la police devant notre porte pour savoir qui est vacciné et qui ne l’est pas. » Même son de cloche à la Moba où Arnold Métrot nous indique : « Je voudrais ne pas y croire mais à voir les choix des autres pays, cela risque bien de se mettre en place. Ce qui est sûr c’est qu’un lieu indépendant comme le nôtre se refusera à vérifier à l’entrée notre publique si on nous l’impose. Je trouve vraiment ça discriminatoire et cela va à l’inverse des valeurs que l’on défend. » Pour Gilles Garrigos, patron de La Tannerie, les craintes demeurent « Si les mutations rendent les choses difficilement contrôlables pour encore longtemps, on n'échappera peut-être pas à ce genre de mesures un peu rudes. Après, les enfants doivent déjà présenter un carnet de vaccination pour aller en crèche, certains pays le demandent lorsque l'on voyage. L'idéal serait d'éviter quelque chose d'aussi lourd, mais nous n'aurons peut-être pas le choix. »

Affaire à suivre donc ...



Par Reggae.fr / Photo Unsplash Hakan Nural
Commentaires (0)

Les dernières actus Lifestyle