Biga Ranx - St. Soleil
chronique Reggae français 0

Biga Ranx - St. Soleil

St. Soleil est le nom du dernier projet musical de Biga*Ranx : une mixtape de 8 morceaux, véritable pépite musicale qui fait un bien fou aux oreilles. Pour l’occasion, toujours accompagné du fidèle Lil’slow à la composition et à la production, et des indispensable Blundetto, Art-X et Black Ship aux arrangements, Biga propose un projet éclectique et ambitieux.

Hybridations artistiques se situant entre reggae, dub électro et Lo-fi, influencées à la fois par Yellowman et DJ Screw, avec une touche de Vybz Kartel (pour certains flows), les inspirations de l’artiste s’épanouissent aussi bien sur cet opus qu’elles soient interprétées en anglais ou en français. On se prend à oublier qu’il y a encore quelques années, la langue de Molière était totalement absente du répertoire du jeune trentenaire. L’évidente poésie que lui offre ces nouvelles perspectives s’avère infinie.



A l'aise sur tous les styles qu'il s'approprie avec classe , Telly Del Mundo s’affirme comme l’artiste le plus original de sa génération. On le retrouve tantôt en duo avec Beken, une légende de la musique haïtienne des années 1960 (sur le titre Ma Croix), tantôt à la baguette d’une reprise brillante du morceau phare des booms de notre enfance Everybody’s Got To Learn des Korgis, pour finir en grande forme sur Mad Move qui retournera les dancefloors et les sound systems du monde de la nuit d’après pandémie…



A chaque fois, Biga touche juste, sans fioritures, il sublime des instrumentales faussement naïves et minimalistes, toujours oniriques et vaporeuses (La Lune). St. Soleil est une expérimentation musicale où l’artiste tourangeaux (il rend homme à sa ville Tours dans l’émouvant Ma petite ville) s’essaie à de nombreux styles et influences, mais toujours au travers d’une personnalité de plus en plus affirmée. Il suffit d’écouter sa dernière reprise de Cabrel (Petite Marie, qui n’apparaît pas toutefois sur cette mixtape mais que Francis a validé) pour mesurer la dimension que prend Biga dans les musiques urbaines françaises. Zeitgeist disent les Allemands pour définir l’esprit du temps. Petit à petit, au fil des différents projets qu’il nous propose, un puzzle musicale ultra passionnant prend forme et donne naissance à une véritable oeuvre musicale.



St. Soleil est ainsi la dernière brique constitutive d’une carrière qui à n’en pas douter nous réserve encore de belles surprises. C’est tout le mal qu’on souhaite à Biga Ranx et qu’on se souhaite par la même occasion car au final, n’en doutons pas Telly Del Mundo fait un bien fou à la scène musicale actuelle et par ricochet à nos oreilles. L’artiste est le genre de gars qui te fait croire que notre mouvement a un encore un vrai avenir en dehors des mauvais imitateurs et des faux mystiques ! Vite qu’on puisse écouter la suite, mais en attendant profitons du moment : Biga Ranx nous met bien.

Par Reggae.fr
Commentaires (0)

Les dernières actus Reggae français