Green River Valley Festival
concert Reggae français 0

Green River Valley Festival

La ferme des Cara-meuh, située à Vains dans la baie du Mont Saint-Michel en Normandie, a vibré les 24 et 25 septembre à l’occasion de la première édition du Green River Valley Festival (GRV). Malgré les différents reports, les organisateurs ont conservé une détermination sans faille pour offrir au public un évènement musical et solidaire mémorable. Pari tenu pour cette jeune équipe surmotivée, avec plus de 3 000 personnes accueillies chaque soir.

Que ce soit seul, en famille ou entre potes, le public est venu en nombre pour cette première édition à la programmation variée, alternant reggae, dub et hip-hop. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que de grands noms de la musique se sont succédés sur scène tout au long du week-end.

Le groupe Sinsémilia, qui célèbre actuellement ses 30 ans de carrière, a enchanté le public avec sa présence scénique magique et sa bonne humeur légendaire. L’inimitable Soom T and the Stone Monks a électrisé les festivaliers avec son flow, tout comme les talentueux Scars, Daddy Cookiz & B.R.C ou encore S’N’K, des artistes à l’énergie particulièrement communicative.

C’est avec des étoiles dans les yeux et de larges sourires que les festivaliers ont ensuite repris les tunes du charismatique Lidiop. L’artiste à la voix unique, qui doit sortir un album acoustique d’ici le début d’année prochaine, a salué l’organisation du festival et confié son émotion de retrouver le public après plusieurs mois sans monter sur scène. C’est avec la même générosité que Devi Reed a enchanté le public avec ses titres colorés. L’artiste aux multiples facettes, particulièrement heureux d’être présent à cette première édition du GRV, travaille également sur la sortie d’un vinyle hip-hop / swing / reggae à paraître en mars. De beaux projets à suivre de près.

Et que dire de l’ambiance lors des passages de Biga*Ranx, Manu Digital, Selecta Antwan du Terminal Sound, Blackboard Jungle, O.B.F., Bisou, Woody Vibes ou encore Ondubground : les mots ne suffiraient pas à exprimer la puissance de leurs performances et la qualité des sets. Que ce soit sur la grande scène ou au sound system, les massives étaient en feu pour accompagner ces artistes ! Le public a également vibré pour d’autres groupes comme Le Grand Fatras, la P’tite Fumée ou encore Caballero & JeanJass, ainsi qu’à la scène acoustique avec Plumes et Gaëlle.

Mais le Green River Valley Festival ne se limite pas qu’à la musique. Porté par le label indépendant Label Plante, ce festival éco-citoyen s’était fixé comme objectif de sensibiliser le public aux enjeux énergie-climat, en toute indépendance et neutralité politique. Organisé autour des thèmes de la musique, la nature et la solidarité, le Green River Valley Festival a largement tenu ses promesses, avec des conférences rassemblant plus d’une quinzaine d’intervenants spécialisés, la participation d’associations engagées comme Avenir Climatique ou encore MakiGo, mais aussi des animations pour petits et grands, notamment au Village électrique.

Que ce soit l’accueil, l’ambiance, la programmation ou encore le soin apporté à la décoration du site : le Green River Valley Festival a conquis le public, et on ne peut que souhaiter une longue vie à ce festival. Big up à toute l’équipe du GRV, aux artistes et aux massives pour ce week-end plein de good vibes !

Diaporama de nos plus belles photos :








































Par Claire Bottier
Commentaires (0)

Les dernières actus Reggae français