Green River Valley Festival 2022
concert Reggae français 4

Green River Valley Festival 2022

La ferme des Cara-Meuh à Vains a accueilli, pour la deuxième année consécutive, le Green River Valley (GRV) Festival organisé par le Label Plante. Après une première édition couronnée de succès en 2021, le public a répondu présent les 8 et 9 juillet pour ce nouveau week-end placé sous le signe de la musique et de la bonne humeur. 

De nombreuses animations ont marqué cette seconde édition, comme des conférences autour du thème du voyage, des ateliers de sophrologie ou encore un village forain. Diverses associations œuvrant en faveur de la protection des droits de l’Homme ou de la biodiversité étaient également sur place pour présenter leurs actions et échanger avec les festivaliers, dont SOS Méditerranée ou encore MakiGo.

Le soir venu, les festivaliers ont pu profiter des concerts dans un cadre exceptionnel, avec vue sur le Mont Saint-Michel. Partagé entre la grande scène et la Dub Arena, le public s’est laissé envoûter par la voix mélodieuse de Mo’Kalamity, avant de s’enflammer sur les titres du charismatique Tiken Jah Fakoly. L’artiste ivoirien aux titres conscients et engagés (entre autres les récents Gouvernement 20 ans ; Où est-ce que tu vas…) a notamment confié, à l’issue du concert, sa joie de retrouver la scène et a salué l’accueil chaleureux du public normand.

La première soirée s’est poursuivie par la performance scénique de Jahneration qui a fait vibrer le public avec son énergie contagieuse. Les festivaliers étaient également nombreux à prendre un maximum de vibes à la Dub Arena, sonorisée par l’excellent Legal Shot Sound System. Différents artistes, comme Jael et Demkaz, ont quant à eux conquis le public avec leurs prestations particulièrement remarquées. La soirée s’est ensuite achevée en beauté avec le set de Stand High Patrol et Tetra Hydro K.






























 

Comme la veille, c’est sous un soleil radieux et dans une ambiance conviviale qu’a débutée cette seconde journée au GRV. Les festivaliers ont eu l’occasion d’arpenter le village gratuit et de profiter de la scène acoustique, qui a accueilli Enomystik (le vendredi), ainsi que Lockless et Jason Mist. L’occasion de se remettre tranquillement dans l’ambiance, de profiter des conférences ou de se laisser porter par le rythme entraînant de la batucada des Cigales Do Brasil.

La journée s’est enchaînée avec une programmation de haut vol, que ce soit sur la grande scène ou à la Dub Arena. Après la prestation solaire du groupe Maki, Selecta Antwan, déjà présent sur scène le vendredi, a backé Volodia et Nuttea devant un public reprenant en chœur les big tunes de ces deux artistes. Volodia, artiste aux multiples facettes, sera notamment sur les routes en sound system cet été. La suite de l’année s’annonce dense pour Volodia, qui sortira un nouvel album 100% reggae cet hiver (avec Baco Music), avant de repartir en tournée en décembre.

La Dub Arena s’est ensuite animée avec la venue de Knights of Mandala, de Selecta Antwan en feat avec S’N’K et I Sens, puis de Legal Shot en feat avec Charlie P. Du côté de la grande scène, The Skints a pris la suite de Ryon, qui a livré un show lumineux et plein de belles énergies. Le groupe, qui a sorti une version Deluxe de son album Esperanza, profite de ce retour sur scène pour présenter, outre des titres comme Roots Time ou Mon bon droit, des titres inédits au public. Le chanteur Cam confie également l’envie du groupe de poursuivre à composer et projette de sortir différents singles au cours des prochains mois.

Le public, déjà chauffé par les précédents concerts, s’est enflammé lors de la venue de Yaniss Odua, qui a livré une performance remarquable ! Toujours aussi rayonnant, le chanteur - accompagné par Artikal Band - a présenté des titres de son nouvel album Stay High, avant de reprendre certains de ses big tunes, comme Chalawa ou encore La Caraïbe. Les Neg’Marrons ont ensuite rejoint la scène pour un show explosif, qui s’est clôturé par un grand moment d’émotion, lorsque les voix des 3 500 festivaliers se sont unies à celle de Jacky pour souhaiter un joyeux anniversaire à son acolyte de toujours, Ben-J. Le festival s’est achevé par le concert survolté de Vandal, qui aura ainsi mis un point final à cette magnifique deuxième édition du GRV.

Big up à l’ensemble des artistes présents, aux organisateurs, aux 250 bénévoles, aux associations et aux 7 000 festivaliers présents !


















































Par Claire Bottier
Commentaires (0)

Les dernières actus Reggae français