Fatbabs - Interview Daily Jam
interview Reggae français 18

Fatbabs - Interview Daily Jam

Au début de l'été, le magicien Fatbabs sortait son nouvel EP Daily Jam - Aimer chez Big Scoop Records (dispo sur toutes les plateformes). Un projet qui s'écarte un peu du reggae mais qui en garde la saveur, mélangée à du hip hop et de la soul, et dont les six titres sont une nouvelle preuve du talent du producteur français connu pour ses collaborations et son travail avec Naâman. Fatbabs vient par ailleurs de lancer le Daily Jam Contest. L'occasion était toute trouvée pour nous entretenir avec l'artiste.

Reggae.fr : Tout porte à croire que ce nouveau projet a été inspiré par l'arrivée d'un enfant dans ta vie, mais peut être que je me trompe ?
Fatbabs : Effectivement, cet EP est dédié à mon fils ainsi qu'à ma femme. J’ai vécu une année assez incroyable grâce à lui. Avec le confinement, on a passé un an tous les 3, sans voir énormément de monde alors que j'avais une quarantaine de dates programmées avec Naâman. Cela a créé quelque chose d’assez spécial et d'unique que j’ai voulu retranscrire en musique dans cet opus.



Peux-tu expliquer le titre de l'EP ?
Daily Jam, c’est mon lifestyle. C’est essayer de profiter quotidiennement de chaque petit instant que nous offre la vie pour les transformer en musique. Si on ouvre grand les yeux, ce qui n’est pas toujours facile avec cette société où tout va à 100 à l'heure, l'inspiration est partout et nous montre l’essentiel. Voilà pourquoi ces projets sont très personnels et forment une série dans ma discographie.
 
En quoi ce projet est-il lié au premier Daily Jam justement ?
C’est tout simplement la suite, ce projet raconte ma vie. J’attache donc beaucoup d’importance à ce que tout soit le plus sincère possible. Autant dans l'émotion dégagée par la musique que dans tout ce qu'il y a autour. Par exemple, on garde la même esthétique graphique. Les deux photos utilisées pour chaque pochette sont des moments de vie, rien n’est monté.


 
Quelle est la principale différence entre les deux, en termes de processus de création ou de message ?
Etant donné que j’étais bloqué à la maison comme tout le monde, j’ai puisé l’inspiration chez moi. Ce qui m’a amené à essayer le chant par exemple. En effet, je galérais à contacter des MC et après avoir vu une interview de DJ Snake qui disait qu’on pouvait tous lâcher une vibe au micro. Je me suis lancé pour le délire et ça a fini sur l’EP. Je dirais que le fait de ne pas avoir pu bouger m’a forcé à me concentrer sur les choses qui m’entourent et ça a vraiment du bon, c'est une très bonne expérience. Le message entre les deux projets reste le même : l'amour, le chill, le voyage et la positivité.
 
Peux-tu nous parler en particulier du titre Slang, qui est sans aucun doute un de mes préférés.
Merci beaucoup, je le kiffe grave aussi. C’est sans doute celui qui s’éloigne le plus du délire Daily Jam, qui est plutôt jazz hip-hop, mais il a une vraie vibe puissante avec le gros beat. Je l’ai imaginé comme un voyage dans une contrée lointaine. Je l’ai appelé Slang car je ne sais toujours pas ce que dit le sample de voix du début mais je ressens quelque chose de puissant. La musique est un langage universel.


 
Les 3 featurings sont très réussis. Peux tu dire un mot de chacun, une anecdote ou juste expliquer le choix de la collaboration ?
Merci, tous me tiennent énormément à cœur. Cellz est un chanteur extrêmement doué qui nous vient de Munich que j'ai rencontré via les réseaux après qu'il ait écouté la première version de Daily Jam. Triple, notre pote Jamaïcain qui pose une track par an et c’est pour Big Scoop, quelle chance ! Et pour finir Naâman mon frérot, je crois qu’il m’est impossible de sortir un projet sans lui. Il fait partie de Daily Jam, comme il fait partie de ma vie.

On ne peut s'empêcher de te demander comment va Naâman ? ton acolyte et dont tu produis les sons depuis de nombreuses années ?
Il va bien. Son opération s'est bien passée, il a été d'une force et d'une volonté incroyable. On a commencé tranquillement à préparer la tournée d'automne et surtout notre grosse date du Zénith de Paris le 22 octobre 2022. On a pris un plaisir fou à rejouer de la musique tous ensemble.




 
Quel est ton meilleur souvenir durant le processus de création ou d'enregistrement de ce projet ?
Quand j’ai enregistré le titre Aimer ma femme m’a aidé car elle chante bien mieux que moi. On était tous les 3 dans le studio, j’avais mon fils dans les bras, il gazouillait quelques mots, c’était marrant. C’est à ce moment-là que j’ai ouvert le micro et que j’ai enregistré son YeaYeaYea que je n’ai pas retouché. C’est-à-dire que sa phase s’est retrouvée calée dans le bon groove, incroyable chance ou signe de la vie en tout cas c’était magnifique et c’est gravé sur disque.

 

Et le pire ? S'il y en a un ou une anecdote.

L’attente pour fabriquer les vinyles. Les usines sont saturées par la demande et certains indépendants comme nous se retrouvent à attendre plusieurs mois. Nous avons donc fait une sortie en différée, pour la première fois. Mais ça y est les vinyles sont dispos, n’hésitez pas à aller l’écouter !
 
Un dernier mot pour les lecteurs de reggae.fr ?
Bien sûr, je viens de lancer Le Daily Jam Contest ! Vous vous rappelez sûrement du Playground Contest qu'Absollem avait remporté. A l’issue du concours nous avons bossé sur un single ensemble et cet été Absollem m’a accompagné au Sun Ska ou encore au No Logo BZH. J’ai adoré l’expérience, alors je remets ça. Le Daily Jam Contest c’est toujours le même principe : une prod maison où les participants viennent poser en mode reggae/hiphop. Le vainqueur gagnera une session de studio avec nous. J’invite tous les lecteurs de reggae.fr à participer et à en parler autour d’eux. Le but est de partager une bonne vibe tous ensemble et pourquoi pas trouver la prochaine pépite du reggae français.

Toutes les infos sur le Daily Jam Contest sont à retrouver ici => https://youtu.be/8if8By5hfJw
L'EP Daily Jam - Aimer est dispo partout ici => https://idol-io.link/DailyJam-Aimer

Par Propos recueillis par LN / Photo Kevin Smith
Commentaires (0)

Les dernières actus Reggae français