La culture du viol en Jamaïque dénoncée par Tanya Stephens
DanceHall 4

La culture du viol en Jamaïque dénoncée par Tanya Stephens

12 Octobre 2021

Les langues se délient partout dans le monde et dans tous les milieux concernant des agressions et abus sexuels, et en Jamaïque également. L'une des anciennes chanteuses numéro 1 de Jamaïque Tanya Stephens a ainsi révélé dans une interview fin septembre, avoir été violée en 1990 par un poids lourd du dancehall à l'époque. On ne relatera pas ici les détails insupportables de l'agression, mais on peut dire ce que l'artiste elle-même précise : "A l'époque il y a avait trois grands artistes - vraiment énormes artistes en Jamaïque. Shabba Ranks était le roi. Patra était la reine - elle était proche de Shabba. Et il y avait un autre homme de leur rang. Il est devenu mon mentor, il m'appelait sa petit soeur et je le croyais. Je le croyais vraiment."


Tanya Stephens avait 17 ans quand cette agression a eu lieu. Les spéculations vont bon train depuis ses révélations (des fans ont même accusé, à tort, Barrington Levy). Surtout, la parole se libère et des artistes la soutiennent. Entre autres la chanteuse Nadine Sutherland, qui avait déjà révélé avoir été violée, a dénoncé ce phénomène qui ne sévit pas seulement dans le milieu de la musique mais qui a infusé dans toute la société jamaïcaine, et dans toutes les classes sociales.

Des universitaires jamaïcains ont aussi annoncé démarrer une étude sur ce qu'ils appellent la culture du viol, qui serait généralisée en Jamaïque et qui pour être déconstruite, nécessiterait une large rééducation des hommes en premier lieu, mais aussi des femmes, des mères, qui pour une partie d'entre elles ont subi des agressions, abus, et comportements pédophiles et laissent leurs enfants vivre le même calvaire. Ils évoquent le fait que le changement des mentalités au sujet des comportements de prédation sexuelle passera donc par l'éducation de la société toute entière, et en particulier des politiques, des autorités policières et de la justice.

Depuis les révélations de Tanya Stephens, connu pour son hit It's A Pity, une jeune femme singapourienne Elaine Lim a accusé le chanteur jamaïcain Richie Stephens de viol en 2019 lors de la tournée de l'artiste en Australie ...

Chemine t-on vers un mouvement #MeToo spécifique à la Jamaïque ? 

A suivre ...

Par Reggae.fr
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus DanceHall