Morceau du jour : Under Me Sleng Teng de Wayne Smith
Roots 16

Morceau du jour : Under Me Sleng Teng de Wayne Smith

5 Décembre 2023

À l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Wayne Smith (il aurait eu 58 ans aujourd'hui), nous rendons hommage à ce grand artiste en revenant sur le classique, pour ne pas dire mythique morceau Under Me Sleng Teng et de manière générale, sur la carrière d'un artiste rare, parti trop tôt et brutalement en 2014 (à quelques jours d'un live qui s'annonçait exceptionnel au Mans dans le cadre du Spring Reggae Fest organisé par Irie Ites) dans un dossier à lire ici => https://reggae.fr/lire-article/4385_Wayne-Smith-ou-la-revolution-digitale.html

Under Me Sleng Teng Wayne Smith est LE tune à l'origine du reggae digital et du dancehall, un titre plus connu que son auteur lui-même. C'est d'ailleurs plus le riddim qui marquera particulièrement les esprits. Le premier a être entièrement réalisé numériquement en Jamaïque. Le Sleng Teng Riddim fera la gloire de son producteur, Jammy's, qui passe du titre de Prince à celui de King en un rien de temps, notamment en écrasant le sound Black Scorpio lors d'un clash mythique où le titre fut joué pour la première fois (on en parle plus amplement ici). La version accueillera pas moins de 200 cuts différents et plusieurs remixes seront produits dans les décennies suivant 1985. Plusieurs histoires circulent sur la création de ce morceau, mais il semblerait que la version du claviériste Noel Davy soit la bonne. En 1984, ce dernier découvre avec son ami Wayne Smith une version démo sur un petit clavier ramené des Etats-Unis par les Wailing Souls. Le mythique Casio MT-40 dévoile une ligne de basse très rapide basée sur un titre de rock anglais des années 70 (et non pas sur Something Else d'Eddie Cochran ni Anarchy in the UK des Sex Pistols selon certaines légendes). Les deux amis vont chez Jammy's avec le fameux instrument et lui font écouter une version ralentie du preset. Le producteur propose de ralentir encore un peu le tempo de l'instrumental et d'y ajouter quelques percussions numériques et le tour est joué. Smith y pose ses lyrics pro-ganja et le mythe est né. Des lyrics qui seront d'ailleurs totalement éclipsés par le succès du riddim en lui-même. Une véritable révolution !



Récemment, le riddim a même été repris dans la première publicité diffusée par le groupe anciennement dénommé Facebook pour présenter Meta, le nouvel univers digital proposé par Mark Zuckerberg ... Il s'agit plus précisément de l'utilisation du morceau Way in My Brain datant des années 1990, du groupe britannique SL2, et constituant un des nombreux remix du Sleng Teng.

Et encore plus récemment, il y a tout juste quelques mois, Okuda Hiroko, auteur du preset à l'origine de ce riddim, a été révélée au grand jour par le média japonais Nippon.com, 40 ans après sa création. Cette japonaise a fait ses études de musique à la fin des années 1970. En janvier 1980, Casio (alors leader dans le domaine des calculatrices), se lance dans les instruments et embauche quelques jeunes musiciens diplômés pour créer les presets et permettre ainsi au détenteur de leurs instruments de créer facilement des arrangements autour. Okuda est chargée - tout en respectant de nombreuses contraintes techniques - de créer des presets pour plusieurs styles musicaux, dont le rock, style pour lequel le preset qui inspirera le Sleng Teng a officiellement été crée. 

Par Reggae.fr
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Roots