Tribute to Jérémie Bim Dessus
chronique Reggae français 0

Tribute to Jérémie Bim Dessus

« Aime la vie, même si elle te demande beaucoup d’efforts » comme le chantait Taïro à tes côtés … On n'a qu’une seule vie et toi tu es parti rejoindre les étoiles après t’être battu comme un lion contre une putain de maladie. Le milieu du reggae pleure l’un de ses plus grands militants, un guitariste hors pair, un producteur respecté, un mec bien, exigeant avec lui comme avec les autres.

Tu venais de gagner un Grammy Award avec Morgan Heritage, tu avais montré tes talents de guitariste devant des dizaines de milliers de gens depuis tant d’années au sein du Homegrown Band, du Family Band et de tant d’autres formations… Tu avais même fait danser plus d’un milliard de personnes un soir de victoire d'Usain Bolt aux Jeux Olympiques. Je me rappelle ton sourire d’enfant qui a réussi son coup quand tu m’avais raconté l’histoire de ce remix Jamaican Boy qui avait été joué à l’autre bout du monde et qui avait célébré ton talent.



Tu as marqué l’histoire du reggae mec, t’étais un vrai génie au cœur tendre et modeste avec ça. On se rappelle tous de tes compilations Yankees A Yard et The Bombing, réalisées avec ton compère Bost, de tes mixtapes de dingues où tu prouvais que les plus grandes stars internationales pouvaient chanter leurs plus grands titres sur des instrumentales reggae. Souvent d’ailleurs tes remixes étaient bien meilleurs que les originaux.  Et puis tes riddims nombreux, tes collaborations avec les labels français et internationaux, tes coups de pouce donnés à de jeunes artistes et musiciens, tes participations à d’innombrables projets… C’est le flippe total de se dire que ça s’arrête là. En même temps pour me rassurer je me dis que tu es rentré dans la légende du reggae et que tu resteras à jamais dans nos oreilles. C’est horrible de se dire ça, j’en reviens pas.



On partageait l’amour des voix féminines et ta dernière compilation Ladies First avait encore mis tout le monde d’accord. Tu gérais un peu tout, c’était loin d’être facile. Les gens ne savent pas combien c’est dur de travailler dans l’underground, combien c’est usant d’essayer de vivre de la musique, combien il faut mettre d’énergie pour parfois n’avoir aucun merci. A chaque nouvelle sortie, tu m’épatais et je kiffais pouvoir te donner un coup de main. En te soutenant, on faisait avancer la bonne musique, produite impeccablement, la direction artistique de qualité, la rigueur nécessaire pour faire avancer le mouvement, cette même rigueur qui manque à tellement de gens et qui te rendait fou de temps en temps.



Ça me fait mal au cœur d’écrire ce texte, j’aurais préféré te le dire comme chaque été en festival vers trois ou quatre heures du mat quand tu passais au stand Reggae.fr refaire le monde ou chez toi quand tu me faisais écouter tes nouvelles prods de fou.

Le reggae a perdu un grand musicien, mais tes proches ont perdu un grand homme, un mec bien avec sa femme, un papa cool avec son fils et c’est à eux que je veux penser aujourd’hui.

Toutes mes pensées, toutes nos pensées vont à Nadia et à ton petit Antoine.

Big Up Bim…




Pour celles et ceux qui veulent lui rendre hommage, sa famille indique que « la cérémonie d'au revoir à Jérémie aura lieu lundi prochain à 10H30 au Crématorium du Cimetière du Père-Lachaise. Sa famille et ses proches organisent eux mêmes ce moment de recueillement mais aussi, c'est important, de joie, pour évoquer ensemble son souvenir. C'est pourquoi, nous vous espérons toutes et tous, nombreux, solides. Beaucoup souhaitaient le voir ces derniers temps et ce n'était plus possible. Désormais, sentez vous libres de venir, avec vos enfants (à qui on ne parlera pas de crémation mais de transformation en poussières d'étoiles, merci pour eux), vos sourires, vos mots et vos chants. Pas de couronnes de fleurs mais des bouquets... Jérémie ira ensuite goûter à son repos éternel auprès de son arbre, en Bretagne en regardant la mer. Là, où il aimait se balader, faire un brin de guitare et "bouiner" tout seul, en paix ! »

Par Alexandre Sacha Grondeau
Commentaires (1)
Gravatar
Par nico le 06/06/2016 à 23:33
Salut à vous tous! Je suis un cousin de Bim, de sa famille donc. C'était super ce que vous avez fait aujourdhui à la cérémonie du Père-Lachaise. Plus que jamais on peut dire que la musique sauve le monde. Continuez d'en jouer! Big up à vous tous!

Les dernières actus Reggae français