Protoje : Third Time's The Charm
chronique Roots 14

Protoje : Third Time's The Charm

Le nouvel album évènement de l’une des plus grandes figures du renouveau du reggae jamaïcain est enfin disponible. Protoje sort ce jour son album intitulé Third Time’s The Charm (In.Digg.Nation Collective / RCA Records, dispo ici), qu'il a conceptualisé comme le 3ème épisode de sa trilogie d’albums ayant pour thème le temps (après In Search Of Lost Time et A Matter Of Time).



Du temps, Protoje en a justement eu pour réaliser cet album pendant la pandémie (il l’explique sur le morceau Hills), dans son propre studio The Habitat situé sur les collines de Kingston, entouré de sa famille (dont il est question dans l’excellent Here Comes The Morning). Côté production, l’artiste s’est entouré des talents de beatmakers comme Iotosh, Ziah Push ou encore Zion I Kings, pour un résultat particulièrement réussi, certainement l’un des meilleurs albums de Protoje à ce jour, mêlant toujours plus habilement reggae, hip hop, trap et soul.



Avec une écriture soignée et astucieuse, Protoje aborde comme à l’accoutumée des thèmes personnels, ses ressentis positifs ou négatifs sur les relations humaines, sur le déroulement de sa carrière et sur sa spiritualité, sans oublier de mettre en valeur des artistes qu’il affectionne et avec qui il avance depuis plusieurs années maintenant.



On retrouve ainsi Jesse Royal sur Family où les cuivres du musicien Okiel McIntyre sauront séduire quiconque écoute le titre. La protégée devenu grande Lila Iké accompagne Protoje sur la reprise de Late At Night de Pam Hall (un titre de Gussie Clark du début des années 1980), l'un de nos morceaux préférés de cet opus de 10 titres, tous aussi bons les uns que les autres. Late At Night combine le caractère vintage de l’oeuvre original, lui apporte un côté soul des années 1970, lui-même transcendé par la modernité de production de Cadenza. Jorja Smith suit Protoje sur le sirupeux et chaud Then Can Row, une ode à la beauté des femmes noires. Samory I et son univers écorché vif vient nous happer sur le puissant Heavy Load qui clôture l’album.



Ces titres particulièrement forts côtoient d’autres morceaux aussi profonds. The Charm, qui ouvre l’opus utilise un sample de Dennis Brown et le mixe avec une vibe hip hop des années 1990, le tout au service d'une production sophistiquée habillée par des lyrics subtiles. Incient Stepping est un titre quasi-hypnotique, d’une grande spiritualité. Protoje en place une spéciale à l’attention de tous les profiteurs et les bad minds sur l’excellent Love For Me.



De notre côté on attribue une mention spéciale au réalisateur Samo qui a dirigé les clips de l’album dévoilés à ce stade, et dont la sensibilité artistique et graphique apporte beaucoup à une oeuvre parfaitement aboutie.

Third Time’s The Charm est à découvrir d’urgence (ici https://protoje.lnk.to/ThirdTimesTheCharm). Protoje se présente toujours au sommet de son art et cerise sur le gâteau, il foulera les scènes françaises en 2023 !

Tracklist :
1.    The Charm
2.    Hills
3.    Family Ft. Jesse Royal
4.    Incient Stepping
5.    Dreamy Eyes
6.    Ten Cane Row Ft. Jorja Smith
7.    Late At Night Ft. Lila Iké
8.    Love For Me
9.    Here Comes The Morning
10.    Heavy Load Ft. Samory I



Par Reggae.fr
Commentaires (0)

Les dernières actus Roots