We Remember Bob Andy
chronique Roots 14

We Remember Bob Andy

Rendu célèbre en Europe par le puissant et engagé Young Gifted & Black en duo avec sa compagne d’alors Marcia Griffiths, le grand Bob Andy a élaboré de son temps un répertoire d’une richesse rare, véritable témoignage de son époque, et d’un grand talent d’écriture, que ce soit dans la composition ou les paroles. Ces dernières abordent avec la même finesse aussi bien des histoires d’amour déchues que des considérations sociales. Maître des harmonies, bénéficiant de l’oreille absolue, Bob Andy (décédé en 2020 à l’âge de 75 ans) peut aujourd’hui être considéré comme l’un des plus grands artistes que la Jamaïque ait connu.

A ce titre et en plein coeur du mois du reggae, VP Records sort ce jour un très bel hommage à Bob Andy sous la forme d’un album de reprises inédites produit par Dean Fraser. We Remember Bob Andy contient ainsi 15 enregistrements par de grands noms du reggae jamaïcains et internationaux, toutes générations confondues, complétés par neuf versions instrumentales.

Le choix de chaque artiste sur chaque morceau s’est fait minutieusement. Qui de mieux que Tarrus Riley pour chanter le classique Desperate Lover ? La voix cristalline de Bitty McLean revisite Let Them Say dont on connaît tous déjà les choeurs sans même le savoir. Le duo Alaine et Lukie D est parfait sur Really Together. Richie Spice s’approprie Sun Shines For Me avec aisance et Luciano nous séduit sur Life Could Be A Symphony. Duane Stephanson sublime le hit Unchained, sans oublier le grand Berres Hammond sur I’ve Got To Go Back Home. Sherieta, Kumar, Romain Virgo, Nadine Sutherland, Sanchez, Mikey Spice, Qyor, Olaf Blackwood continuent de nous plonger dans les heures de gloire du label Studio One.



Et que dire des orchestrations et des musiciens rassemblés autour de Dean Fraser ? Si ce n’est qu’il a porté un soin particulier à chaque collaboration là encore. On retrouve ainsi sur le projet les pianistes Robbie Lyn et John Williams, Dean Fraser lui-même bien sûr aux cuivres, les violonistes Sons Of Mystro, les guitaristes Robert Dubwise Browne et Lamont Savory, le trompettiste Okiel McIntyre, ou encore Wade Johnson.



Dean Fraser, qui avait précédemment produit We Remember Gregory Isaacs pour VP Records, a imaginé We Remember Bob Andy au fil de conversations entretenues avec VP et les membres de la famille de l'artiste, après son décès en mai 2020. Il est aussi l'un des musiciens producteurs les plus prolifiques de la Jamaïque. Il explique à propos du projet :

"L'idée était d'avoir des chanteurs plus jeunes pour interpréter ce que Bob chantait à l'époque. J'ai dû m'asseoir, écouter et réfléchir aux artistes les plus pertinents sur chaque chanson. Même s'il s'agit de reprises, j'ai obtenu à chaque fois une nouvelle interprétation, une nouvelle émotion et un nouveau son de ces superbes compositions."

Les grandes compositions viennent du cœur. Il y a aussi la manière dont le poète raconte l'histoire. Bob Andy était l'une de ces personnes qui racontaient des histoires… il s'ouvrait sur le genre de personne qu'il était et contait la façon dont le système fonctionnait à notre encontre, en tant que peuple. Il faisait ressortir tout cela dans ses chansons et arrivait à en faire des déclarations politiques qui vous touchaient directement.

We Remember Bob Andy est un très grand hommage, à découvrir absolument.

Par LN
Commentaires (0)

Les dernières actus Roots