U-Roy : 10 titres indispensables
Roots 12

U-Roy : 10 titres indispensables

19 Février 2021

 Surnommé Daddy, Godfather ou The Originator, U-Roy est un pionnier, un défricheur musical, le genre d’artiste qui change à jamais le cours de la musique. U-Roy est l’un des tout premiers Jamaïcains à graver son phrasé légendaire sur des disques, ouvrant la voie à des générations et des générations de deejays qui feront évoluer le style. Adulé par le public des sound systems et reconnu par ses pairs, U-Roy est un artiste unique qui, jusqu'à plus de 78 ans, s'est toujours battu pour diffuser les valeurs culturelles du reggae.

Il est décédé mercredi 17 février. Nous lui rendons hommage avec 10 titres indispensables de sa discographie, à commencer par le plus emblématique, Wake The Town.

Wake The Town
"Wake the town and tell the people ! By this musical deal comes a new way !" Cette intro résonne dans la tête de tous les passionnés de reggae. U-Roy appelle le monde à se réveiller devant ce nouveau style musical qui va faire des ravages. Le style deejay est un peu particulier, il s'agit plus de parler que de chanter (on le considère d'ailleurs comme l'origine du rap). On le pratique habituellement en sound system et ses précurseurs sont King Stitt, Count Machuki ou Lord Comic. Très spontanné, le style deejay vient du live. On ne s'imagine pas qu'il puisse avoir du succès sur disque. Et pourtant, U-Roy en fait le pari à la fin des années 60. Il est quasiment le premier à enregistrer des disques en parlant sur des riddims. Il est en tout cas le premier à obtenir des succès. "Wake The Town" en tête ! Posé sur le riddim "Girl I've Got A Date" d'Alton Ellis en 1969, le titre fait l'effet d'une bombe. "Je n'y croyais pas", nous disait U-Roy dans une interview (à lire ici), "deux de mes chansons sont devenues n°1 et n°2 ! C’était inattendu car c’était les tous premiers disques en style deejay. J’avais "This Station Rules The Nation" en n°2 et "Wake The Town" en n°1. C’était une vraie bénédiction."



This Station Rules The Nation



Wear You To The Ball

Wear You To The Ball fait partie des incontournables des Paragons de John Holt. Hit absolu l'année de sa sortie en 1967, le tune se fera une deuxième jeunesse trois ans plus tard en retrouvant le sommet des charts grâce à la version toastée de U-Roy. Peu de gens le savent, mais Wear You To The Ball est en fait LA chanson qui permit à U-Roy de collaborer avec Duke Reid et de devenir le premier deejay à obtenir un succès considérable en gravant son style parlé-chanté sur un disque. C'est John Holt lui-même qui repère U-Roy. "Il m'a montré ce qu'il savait faire sur mon morceau Wear You To The Ball, se souvient Holt. Je lui ai demandé de recommencer trois fois et à chaque fois c'était impeccable. Donc je l'ai présenté à Duke Reid." Aussitôt dit aussitôt fait. U-Roy signe coup sur coup trois énormes succès en 1970 pour Treasure Isle avec Wake The Town, This Station Rules The Nation et enfin Wear You To The Ball qui vient détrôner l'une après l'autre les deux chansons précédentes de l'artiste installées à la première place des charts jamaïcains. La grande classe !



Dynamic Fashion Way



Earth Rightful Ruler



The Same Song



Don't Cut Off Your Dreadlocks



The Tide Is Hide

Chalice In The Palace



Natty Rebel



Et plus récemment, les amateurs de reggae français et de reggae africain avaient pu apprécier son titre partagé  avec Tiken Jah Fakoly et Balik.

Three The Hard Way feat. Tiken Jah Fakoly & Balik Danakil

 

 

Par Reggae.fr
Commentaires (1)
Gravatar
Par wickedanwild le 19/02/2021 à 03:15
three The Hard Way feat. Tiken Jah Fakoly & Balik Danakil... c'est une plaisanterie ou quoi!!!! c'est une pub pour vos potes!
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Roots