Amour, reggae et cryptomonnaie
Roots 3

Amour, reggae et cryptomonnaie

15 Septembre 2021

La crypto culture entre définitivement en action dans l'industrie de la musique reggae. On se souvient que Morgan Heritage avait initié le bal en opérant une grande première en avril dernier. Le groupe jamaïcain basé aux Etats-Unis, avait alors sorti 3 morceaux sous forme de NFT. S'en était suivie la sortie de leur album évènement Legacy également disponible en crypto-art.

Kabaka Pyramid s'interesse visiblement aussi aux NFT, puisqu'il a demandé à ses fans si certains d'entre eux seraient prêts à aquérir sous forme de NFT un ticket qui donnerait accés à tous ses concerts à vie, et le prix que ceux-ci seraient prêts à payer.




Et le dernier mouvement en date dans ce domaine est la création de cryptorastas.com par le sound system brésilien Digitaldubs. Il s'agit d'une collection d'oeuvres digitales liées à la culture reggae, vendues sous forme de NFT, qui permet aux gens d'investir dans différents types de projets, lesquels rapportent directement de l'argent aux artistes et qui - s'ils grandissent et se développent - accroissent la valeur du NFT acheté.

Pour rappel, les NFT (pour nun-fungible token) sont des jetons non fongibles, ou pièces numériques uniques, cryptographiques, certifiées par la blockchain (la technologie qui alimente la cryptomonnaie type bitcoin).

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CryptoRastas NFT (@cryptorastas)



Cryptorastas a été lancé le 29 août dernier. Marcus, son fondateur, affirme avoir déjà vendu 4000 NFT (à des acheteurs basé en Jamaïque, aux États-Unis, au Brésil, au Japon etc). Il explique que ses NFT ne sont pas comme les autres, car acheter les siens implique la formation d'une communauté guidée par l'amour et le I-nity ... Quoi qu'il en soit, un certain nombre d'artistes valident la création de ces oeuvres digitales, dont certaines à leur effigie.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CryptoRastas NFT (@cryptorastas)

A terme, l'ambition de cryptorastas est de faire bénéficier aux détenteurs de ces oeuvres NFT des offres exclusives sur du merchandising par exemple, de leur faire gagner des NFT, ou encore de leur donner un accès VIP à des concerts ou des festivals, que ce soit dans le monde physique, ou bien, comme vous pouvez le constater ci-dessous, dans le metaverse (entendez monde virtuel) !

Bref, reggae music est-elle toujours anti-babylone ?!

Par Reggae.fr
Commentaires (3)
Gravatar
Par Gilles le 15/09/2021 à 07:47
Franchement reggae.fr, je vous suis depuis 20 ans mais cet article c'est pas possible. Vous faites la promotion d'un truc effroyable. La crypto, c'est un gros problème écologique et c'est surtout un symbole du capitalisme décomplexé dans lequel nous vivons. Que des elders tombent dans le panneau... Après tout, c'est pas leur génération. Mais qu'un article sur un site comme celui ci fasse la promo de ça sans parler une seule seconde des enjeux que ça a sur le monde je trouve ça complètement fou. Dans mes souvenirs le reggae était quand même une musique emminament politique et y'a peu de chose ressemblant plus à ce que les elders appellent Babylon que la crypto. Merci de nuancer un peu vos propos la prochaine fois.
Gravatar
Par Potpot le 15/09/2021 à 13:03
Même si je ne suis pas complètement contre, c'est vrai qu'il faut que vous montrez les deux côtés de la chose. Là ça parait vraiment comme une grosse page de pub !!
Gravatar
Par Rédacteur Reggae.fr le 16/09/2021 à 10:23
Merci pour vos commentaires qui ont été pris en compte.
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Roots