Merciless disparaît, la planète dancehall en deuil
DanceHall 14

Merciless disparaît, la planète dancehall en deuil

20 Juillet 2022

Le deejay vétéran jamaïcain Merciless a été retrouvé sans vie hier dans sa chambre d'hôtel sur Beechwood Avenue à St Andrew. Il avait 51 ans et les causes de sa mort ne sont pas encore connues.

Il était l’un des deejays les plus importants du début et de la moitié des années 1990. Nos pensées vont à sa famille et ses proches.

RIP

De son vrai nom Leonard Bartley, Merciless est né en 1971 à Kingston. Il fait ses débuts dans différents sound systems avant de sortir un de ses premiers singles Len Out Mi Mercy. Enorme succès qui fait le tour de la planète et qui l’installe dans un rôle d’artiste yardie incontournable. Il donnera même son nom à son album sorti en 1995.



Mais Merciless ne se contente pas de ce succès et reste fidèle au milieu underground des sounds. Il participe à de nombreux clashs. Ses ennemis les plus connus sont le Don Gordon, Shabba Ranks et Bounty Killer. Les battles qui ont opposé ces deejays sont entrés à tout jamais dans l’histoire du dancehall. 



Citons parmi les big tunes de Merciless « Mavis », « God Alone », « Gun From Paris » et l’original reprise de « Rivers of Babylon » des Meditations qu’il intitule « Rivers of girls ». Le buzz autour de l’artiste descend d’un niveau à la fin des années 1990. En 2000, il fait un retour tonitruant au Sting en clashant entre autres le Warlord Bounty Killer et Ninja Man. Il n'avait pas de gros faits d'armes depuis.





Pour ceux qui souhaitent découvrir plus amplement l’artiste, écoutez un peu les versions de Merciless sur le « Fiesta », le « Martial Arts », le « Saddam », le wicked « 8 ball », le « Bad Company », le « Duke Dance », le « Trafalaga »… Vous aurez une idée de quoi était capable cet artiste majeur du dancehall.

Par Reggae.fr
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus DanceHall