Samory I dévoile enfin son album 'Strength'
Roots 17

Samory I dévoile enfin son album 'Strength'

15 Novembre 2023

Reggae.fr a toujours défendu la voix de Samory I, artiste jamaïcain à l'âme écorchée vive, que la vie n'a pas épargné mais que la musique a sauvé plusieurs fois. Après l'excellent album Black Gold (qui comprenait le hit Rasta Nuh Gangsta) sorti en 2017, on avait eu droit à quelques singles et featurings (toujours captivants) de l'artiste, mais pas de nouveau projet à proprement parlé.



Samory I sort enfin ce vendredi 17 novembre l'album Strength, entouré par les labels Overstand Entertainment and Easy Star Records (disponible en précommande ici : http://moremusic.at/Strength). On retrouve ici le génie de Winta James à la production, au service de 11 titres d'une grande maîtrise, rendant à la fois hommage aux fondations jamaïcaines et en même temps parfaitement adaptés à l'ère du temps. 



Surtout, l'album est d'un solaire qui fait plaisir à entendre et à voir (la couverture représente l'artiste avec son tout jeune fils). Même si la souffrance est toujours présente (My Son dépeint la douleur de l'artiste quand il a perdu son premier enfant il y a quelques années), la force prend le dessus. C'est d'ailleurs avec cette vibe que l'opus s'ouvre, Samory I comptant ses bénédictions sur Outside avec sa compatriote Lila Iké et les incursions vocale de l'excellent Selector Boom Boom. Samory et Lila - tous deux persévérants et caractérisés par leur ténacité - se retrouvent sur un message sans équivoque : "Nous avons traversé le pire sans aucun doute, maintenant nous récoltons les bénéfices."

Modernité et tradition roots reggae cohabitent en harmonie sur d'excellents titres tels que Jah Love, Ocean (lequel contient un sample de Soon Forward de Gregory Isaacs) ou encore le très contestataire Crown. Et quand Samory I traite de sujets plus sombres et aborde la réalité violente de la société jamaïcaine (Blood In The Streets par exemple) il le fait d'une manière telle qu'il capture totalement notre attention. Ce thème est de nouveau présent avec History Of Violence, un appel puissant au coeur et à l'esprit de la jeunesse jamaïcaine, sur lequel l'autre fer de lance de la nouvelle génération roots reggae jamaïcaine Mortimer soutient à merveille Samory I.

Le big tune Wrath featuring - accrochez-vous - Kabaka Pyramid et Capleton - met également tout le monde d'accord et pour cause, Winta James a imaginé le morceau comme un mix dub d'un riddim du Wu Tang Clan par The Scientist ! On apprécie Continent feat. Jesse Royal sur un riddim inspiré par les sons de Sly & Robbie de la fin des années 1990. L'opus se clôt sur le très beau et empreint d'espoir Harvest.

La voix de Samory I est unique, tel un miroir sur son âme, elle n'a rien à envier à des piliers tels que Steevy Wonder et autres légendes.

Vous l'avez compris, Strenght est LA pépite reggae jamaïcain de cette fin d'année.

À découvrir absolument.



Tracklist :
1. “Outside” (Ft. Lila Iké)
2. Crown
3. Blood in the Streets
4. Continent (Ft. Jesse Royal)
5. My Son
6. Wrath (Ft. Kabaka Pyramid & Capleton)
7. Ocean
8. Stormy Nights
9. History Of Violence (Ft. Mortimer)
10. Jah Love
11. Harvest

Par Reggae.fr / Photo Yannick Reid
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Roots