Le retour du Sting : la prog complète
DanceHall 1

Le retour du Sting : la prog complète

30 Novembre 2022

Le Sting - évènement musical d'une nuit tenu au lendemain de Noël jusqu'en 2015, et devenu au fil des années l'un des concerts plus attendus de l'année en Jamaïque et une véritable institution du dancehall - verra son retour organisé le 26 décembre 2022.

Le retour de cet évènement légendaire est vu avec scepticisme par certains commentateurs en Jamaïque, considérant que l'esprit initial n'y est plus. En effet, le Sting est devenu mythique grâce aux clashs qui s'y sont tenus, notamment entre Beenie Man et Bounty Killer, Ninja Man et Bounty Killer, Vybz Kartel et Mavado, ou encore grâce aux apparitions d'anthologie de Lady Saw ou Spice.

Quoi qu'il en soit, le Sting aura bien lieu le 26 décembre à Plantation Cove (Ocho Rios, St Ann) et l'organisation vient d'en dévoiler la programmation, avec une part belle laissée à la jeune génération puisqu'y sont annoncés : Skeng, Silk Boss, Jahshii, Jada Kingdom, Valiant, 450, Bayka, Shane O, Pamputtae, Jahvillani, Rebecca, Daddy 1, Malie Don, Moyann, Kraff, Chris Martin, Stalk Ashley, Govana, Etana, Jamiel, Shaneil Muir, Dovey Magnum, Topmann, Gyptian, Rhumba, YGF Pablo, Kip Rich, Vanessa Bling, Honey Milan, Lanae, Sita, Chris Gayle, Deno, Unknown Gringo, Bonafide, Posh Gad, Laalee, Franco Wildlife, Jafrass, Jupitar (Quna), Brysco ou encore Droop Lion.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par STING 2022 (@reggaesting)



Cette édition aura lieu, après 7 ans d'absence de l'évènement, dans un contexte où l'autorité de régulation de l'audiovisuel de la Jamaïque a pris la décision récemment d'interdire à la radio et à la télé des chansons qui prônerait la violence, l'utilisation illégale d'armes à feux ou autres agissements tels que l'escroquerie. La ministre de la Culture, Olivia Grange, anciennement manager de Shabba Ranks, Bounty Killer et Patra, entre autres, a d'ailleurs prévenu à ce sujet qu'elle voulait - lors de cette nuit festive - que les jeunes artistes dancehall soit « positifs » dans leurs paroles, respectueux des femmes, et ne chantent pas à propos de la violence et de l'escroquerie. 

À bon entendeur.

Par Reggae.fr
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus DanceHall