Takana Zion : meilleur album de l'année en Guinée
Reggae africain 8

Takana Zion : meilleur album de l'année en Guinée

20 Décembre 2021

Le dernier album de Takana Zion, Human Supremacy, sorti dans nos contrées grâce au label français Soulbeats Music, vient d'être sacré meilleur album de l’année aux Victoires de la musique guinéenne. On félicite ce champion pour qui ce titre, on le sait, représente beaucoup, qui plus est en cette période difficile pour le monde entier et en Guinée en particulier, qui a connu des rebondissements et évènements politiques majeurs cette année.

Takana, se tenant comme porte-parole musical de son peuple, avait annoncé les choses arrivées avec un titre quasi-prophétique extrait de l'album, Dirigeants aveugles. L'excellent album Human Supremacy a été adoubé par nombre de professionnels de la musique, mais aussi par des personnalités influentes, dont le footballeur Paul Pogba et un autre footballeur international - guinéen cette fois - en la personne de Naby Deco Keïta.

Takana Zion a l'habitude d'être honoré et reconnu pour son travail, en France notamment. Mais comme il le précise lui-même sur ses réseaux,
"ETRE HONORÉ C’EST BIEN MAIS CHEZ SOI C’EST ENCORE MIEUX".

Le grand public reggae a découvert Takana Zion il y a déjà une quinzaine d’années. Après avoir collaboré au Mali avec le magicien musical Manjul, l’artiste guinéen s’est imposé en Europe et en France avec deux albums : Rasta Government (2011) puis Good Life (2015). Fort de ces expériences, et des aléas de la vie de musicien militant, le chanteur a décidé de partir en Jamaïque pour enregistrer son sixième opus dans les mythiques studios de Mixing Lab.

Human Supremacy compte onze titre dont certains sont interprétés en français (Dirigeants aveugles, Vie de Rêve, Dans l’Atlantique). Toujours porté par des messages engagés (Babylon Wicked), conscients (Spiritual War) et parfois mystiques (Jah Rastafari), Takana s’impose à nouveau à nos oreilles, comme une évidence. A n’en pas douter cette expérience jamaïcaine a marqué l’artiste et son nouvel album.



Produit en partie par le regretté Sam Jr Clayton, on retrouve ainsi sur cet album de nombreuses pointures tels que les guitaristes Winston ‘Bopee’ Bowen et Dalton Browne (eux aussi disparus depuis), le batteur Lowell ‘Sly’ Dunbar, Danny ‘Axeman’ Thompson à la basse et Stephen Stewart aux claviers. Le rendu est impeccable, orchestration et production se mariant à merveille.

Il restait pour parfaire le tout à inviter un artiste yardie incontournable, un de ceux auquel le grand public n’a cessé de le comparer : le Kalonji Sizzla. Après avoir collaboré avec Capleton et Bunny Wailer, Takana voulait continuer sur la lignée de ces grands talents mystiques. C’est ainsi qu’après avoir fait venir Sizzla dans son pays en 2015, Takana Zion a proposé à l’artiste d’August Town d’interpréter un duo sur Energy. Mission réussie.



Le constat est identique avec les titres Black Mary et Dirigeants aveugles, deux autres singles qui méritent un clip. 

Tout au long de ses 11 titres, Human Supremacy s’impose selon comme un des meilleurs albums de l’artiste, un des plus profonds aussi. Une sortie Soulbeats Music à écouter très rapidement et à se procurer sur toutes les plateformes.



Par Reggae.fr
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Reggae africain