Sugar Minott, un artiste aux multiples facettes parti trop tôt
Roots 4

Sugar Minott, un artiste aux multiples facettes parti trop tôt

25 Mai 2022

Aujourd'hui, le légendaire Sugar Minott aurait eu 66 ans. L'artiste - de son vrai nom Lincoln Barrington Minott - est cependant décédé en 2010 à l'âge de 54 ans. Il était un artiste aux multiples facettes : chanteur, producteur, musicien.

Né à Kingston en 1956, il débute dans le sound system Sound of Silence Keytone où il vient faire ses premières armes après l’école. Il fait également partie du groupe African Brothers (avec Tony Tuff et Derrik Howard) où il sort des titres comme Party Night.



Puis il enchaîne, à partir de 1974, avec un grand nombre de reprises de standards américains pour Studio 1 et Clément Coxsone. A l’époque en effet le reggae n’est pas bien accepté sur l’île et les radios ne passent pratiquement que de la soul américaine. Il faut bien avouer qu’après les départs d’Alton Ellis , Ken Boothe et autre John Holt, Studio 1 n’avait plus la même aura que les années précédentes. Sugar Minott contribua grandement au renouveau du label avec des titres comme Vanity, Mr DC ou encore Hang On Natty.







Sa carrière solo avec des morceaux originaux commence réellement avec le titre Hard Time Pressure en 1979 qui cartonne en Angleterre. Il s’installe à l’époque au Royaume-Uni où il contribue à développer le reggae. De retour en Jamaïque il crée son propre label BlackRoots et une structure de promotion : Youth Promotion. Il signe des artistes comme Barry Brown, Tristan Palmer, Tony Tuff ou encore Yami Bolo, Junior Reid, Steelie & Clevie et Fire Fox. Mais son plus grand fait d'armes avec BlackRoots est d’avoir produit le premier morceau de Garnet Silk.



Sugar Minott n'a jamais cessé d’enregistrer. Il expliquait en 2005 avoir sorti 74 albums (avis aux amateurs). Il a travaillé avec ce qui se fait de mieux sur l’île : Fatiss Burrel, Bobby Digital, King Jammys ou Donovan Germain. Son dernier opus Leave Out Babylon produit par des Français est aussi une réussite.

Une légende partie trop tôt qu'il faut continuer d'écouter !




Par Reggae.fr avec Daddy Roots
Commentaires (0)
Les mixtapes
& podcasts
écouter
Les concours Reggae.fr

Les dernières actus Roots